AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Narrateur
Introducteur d'Eléments Perturbateurs
avatar

Nombre de messages : 5
Citation du moment : Il était une fois, tout commence comme ça...
Humeur : Poétique.
Date d'inscription : 26/12/2006

MessageSujet: Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]   Mer 7 Mai - 22:08




Enfin, la bataille tant attendue est en cours. L'armée française est arrivée près de la ville, et compte bien la conquérir, au nom du Roi ; celui-ci compte la remettre immédiatement aux anglais, selon l'accord qui a été établi.

La ville de Dunkerque, en Flandres, appartient aux espagnols, et se situe en bord de mer, à une journée à cheval de Paris environ. Le plan ? L'encercler, renforcer les fortifications françaises, et charger, jusqu'à ce que la ville cède.



Le camp a déjà été dressé. Quelques milliers d'hommes attendent les ordres. Fantassins, mousquetaires, cavaliers... Les canons sont prêts aussi. Les nobles généraux du Roi et les autres gradés sont impatients au combat. Et il y a aussi les conscrits, les recrues qui se sont enrôlées dans l'armées parce qu'ils ne savaient pas ce qui les attendait...

Le Roi, quant à lui, n'a donné aucun ordre encore. Il a fini par venir, malgré les protestations de tous... Il est venu, à cheval, avec son parrain, le Cardinal Mazarin, afin de prendre la tête des armées. Et on attend beaucoup de lui...



[ Post commun à tous les gentilshommes qui ont le devoir de défendre leur pays et leur souverain Wink ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antoine d'Aumont
Courtisan(e) Reconnu(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 30
Humeur : Flatté d'être à la Cour
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans (en 1657)
Dans son coeur: Philippe...

MessageSujet: Re: Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]   Ven 23 Mai - 15:26

Antoine descendit rapidement de cheval, confiant la bride de sa monture à un jeune palefrenier. Il trottina jusqu'à sa tente et en repoussa les battants. Il s'avança vers la petite table de bois bancale sur laquelle était posée une carte à l'apparence usée. Sur cette carte on reconnaissait Dunkerque. Antoine examina minutieusement le bout de papier, le front plissé qui marquait son extrème concentration.

Après quelques minutes, il ressortit de la tente, apparemment satisfait, et rassembla ses soldats. Il remonta à cheval, l'air décidé, et commença à marcher au pas, sa garnison le suivant de près. Il allait devoir commencer l'attaque, mettre en application ses talents militaires. Son épée à ses côtés, les canons roulant bruyamment près de lui, il poussa un soupir, peut-être était-ce l'angoisse ?

Enfin, il disparut avec ses hommes derrière la colline. Cette journée promettait d'être sanglante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigerlily88.skyblog.com
François de Vendôme
Inestimable Modo
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 28
Citation du moment : Loin des yeux mais près du coeur
Humeur : En mode 'happy' le Duc...
Date d'inscription : 25/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: La Reine des Halles

MessageSujet: Re: Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]   Mar 3 Juin - 13:36

Mon cousin m'avait nommé colonel. Les hommes de mon régiment étaient jeunes et peu d'entre eux avaient de l'expérience au combat... Ce n'était donc pas toujours facile à gérer. Mes les commandants, capitaines et caporals facilitaient la tâche et connaissaient mieux les soldats que moi. On ne devait pas faire mélanger combat et humanité. Il ne fallait pas se montrer gentil, juste montrer qu'on savait ce qu'on faisait et tenter de rassurer les dirigeants inférieurs sur l'issue du combat. Le roi ne tarderait pas à nous rejoindre au front et inciterait probablement les hommes à se surpasser pour ramener la victoire.

Je sortais d'une tente lorsque je vis M. d'Aumont partir à l'assaut. Je monta Olympe et invita mes hommes à suivre le mouvement. Mon épée était en place et j'avais sincèrement bon espoir de victoire. Certes, des soldats tombaient chaque jour, mais une guerre ne se gagne pas sans mort d'hommes. Et l'avantage des jeunes, c'était l'insouciance. On ne se rend pas forcément compte du danger, et les pousser à se lancer vers l'ennemi et à frapper est plus facile. Car l'expérience d'une bataille ne fait jamais plaisir ; les souvenirs ne sont jamais les plus beaux de notre vie...

Je donna de petits coups de talons dans le ventre de ma monture et m'élança vers l'armée d'en face. Je n'oubliais pas ma famille, Isabelle, et tout ce qui avait fait de moi un homme ; mais l'instant n'était pas propice aux pensées autres que le combat.

Epée en main cette fois, la motivation de victoire était bien plus importante que le reste et donnait une force inespérée.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nycmemories.actifforum.com
Antoine d'Aumont
Courtisan(e) Reconnu(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 61
Age : 30
Humeur : Flatté d'être à la Cour
Date d'inscription : 24/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 21 ans (en 1657)
Dans son coeur: Philippe...

MessageSujet: Re: Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]   Mar 3 Juin - 23:48

La bataille faisait rage au pied de la ville. Antoine, monté sur son cheval, l'épée à la main, était couvert de sueur, de sang et de boue. La scène qui se présentait sous ses yeux avait un air d'apocalypse. A peine essoufflé, il jeta sa monture en avant pour assomer ses adversaires et ensuite leur assener un coup fatal. En cet instant précis, il ne pensait à rien d'autre qu'à tuer, comme si une force invisible avait fait de lui une bête sauvage que rien ne pouvait arrêter. Il avait l'impression de vivre pleinement, il ressentait les émotions avec une intensité plus forte.

Puis soudain, tout bascula. Le boulet de canon s'écrasa tout près de lui, faisant voler en éclat la terre et les installations proches. Antoine fut brutalement éjecté alors que son cheval se cabrait de terreur et de douleur. Il tenta, en vain, de redresser la bête mais le choc avait été trop brutal. Il se sentit léger alors que des morceaux de métal lui transperçaient la peau du visage. Il se retrouva à terre tandis que son cheval, totalement déséquilibré, lui retomba lourdement sur les jambes.

En cet instant tout devint flou. Antoine eut juste la force de passer sa main derrière son crâne, duquel s'écoulait beaucoup de sang. Il ne l'avait pas senti sur le coup, mais sa tête avait heurté une pierre, lui transperçant le haut de la nuque. Il ne bougea plus, ressentant soudainement une douleur lançinante qui zébra sa colonne vertébrale. Il regarda péniblement le ciel bleu, oubliant le combat qui faisait rage autour de lui.

Sa dernière pensée fut pour Philippe... Il tendit le bras vers le bleu d'azur, comme si il se préparait à aller le rejoindre. Ses lèvres murmurèrent un dernier son, inaudible pour tous, et ses yeux se fermèrent enfin, avec pour seul regret de ne pas lui avoir dit au revoir, à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tigerlily88.skyblog.com
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]   Mer 29 Oct - 21:16

Pour tout vous dire, le départ à la guerre fut moins dur que prevu. Oh bien sur laisser ainsi Marie derriere lui ne l'enchanté pas mais comme il le lui avait expliqué, son "métier" de Roi lui imposait ces périodes là, aussi prénibles ou agréables fuent-elles. Le problème de Louis est que, justement il avait envie de partir à la guerre. Depuis sa plus tendre enfance son parrain n'avait de cesse de lui conter les histoires des victoires des Roi l'ayant précedés. Ces derniers rentrés en étant le héros du Royaume, respecté et aimé de tous ses sujets, du plus miséreu ou plus riche. Voilà simplement ce que recherché le souverain, en gagnant cet guerre il serait aimé de tous et toutes et ainsi il pourrait éviter d'avoir à subir une seconde fronde. Enfin, c'est donc en compagnie de son armée que le jeune monarque effectua le voyage jusqu'a Dunkerque. Voyage long et dangereux. En effet, ils furent attaqués deux ou trois fois par des groupes de bandit pensant que Louis voyageait seul ( il était en avant du "peloton"). Très vite mis en branle le mot du se répendre parmis la communauté et la garde du Monarque fut tranquille pendant la seconde moitié du voyage.

Une fois sur place, ce qui vit Louis le glaca sur place. En effet, après avoir fait la rituelle inspection des troupes, le monarque chevaucha une colline surplombant le lieu des combats. C'est donc que, a quelques centaines de mètres sous ses pieds, gisaient des milliers de corps sans vie. De haut on aurrait pu croire à une véritable marre de sans tellement ils étaient nombreux. Le visage blème et sans expression, Louis descendit de cheval pour aller marcher au milieu des corps. Là, sur le buste d'un jeune homme dont le visage lui était familier, il trouva une chaine en argent sur laquelle figurait une inscription. Se penchant pour la ramasser il la passa soigneseuement autour de son coup pour être sur de ne pas la perdre. La mère de cet enfant méritait de savoir que son roi lui était grés du sacrifice de son fils.... Suite à cela, le Monarque retourna à son cheval qui n'était plus seul à présent, un autre équidé venait de le rejoindre...

[ Répondra qui voudra lol ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le siège de Dunkerque [ A tous gentilshommes ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Event 2: le siège de Fort-Terreur (tous les nordiens)
» SPA de Dunkerque
» Lassa apso mâle à la spa de Dunkerque - ADOPTE
» Joyeux noel à tous!
» Croisé Caniche noir à la SPA de Dunkerque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps du Roi ~ Une Légende :: En France :: Champs de Bataille-
Sauter vers: