AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Contemplation et pensées (Libre !)

Aller en bas 
AuteurMessage
Macha Ní Mhaolchatha
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 29
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 30/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Qui pourrait bien vous faire soupirer ?

MessageSujet: Contemplation et pensées (Libre !)   Mar 8 Avr - 23:16

Ses pas la guidaient sans qu'elle s'en aperçoive réellement.
Et pourtant, voilà qu'elle parvenait après une marche machinale au niveau du Grand Canal, l'une des oeuvres magistrales commandées par le tout jeune Roi de France, Louis XIV.
Il avait, pour cela, demandé à dévier le cours de la Seine pour le faire parvenir jusqu'au château, et offrir ainsi à son récent règne les couleurs de la gloire non seulement au sein du Royaume, mais aussi par delà les frontières, dans toute l'Europe, éveillant l'admiration des monarchies voisines et la jalousie des opposants tels que l'arrogante Angleterre.
L'aristocrate irlandaise aux cheveux de feu s'arrêta et contempla le paysage qui s'offrait à elle, lui donnant l'impression d'avoir son propre règne, dans un lieu hors du temps, où les limites n'existaient pas et où la volupté était maîtresse absolue.
S'arrachant à regrets à sa contemplation, Macha s'assit au bord du canal et contempla son reflet dans l'eau, qui l'observait d'un drôle d'air, comme étonné et triste à la fois.
Comme elle semblait frêle...
De rage, elle envoya sa main troubler le calme ostensible de l'onde qui se rida soudainement et brouilla sa propre image.
Le soleil se couchait, et seule sa lumière résistait à la colère de la jeune femme. Il ne disparaissait pas, bien au contraire, et semblait se moquer de cet accès de colère. Elle avait cru se débarasser de lui, portant atteinte à sa toute puissance ? Eh bien elle s'était lourdement trompée, et il entendait lui prouver à quel point son erreur était immense.
L'Irlandaise aurait tant voulu plonger son corps tout entier dans ce qui n'était pour l'instant qu'un étrange miroir trônant dans un univers surréaliste tant le faste et la majesté étaient importants, et en finir avec cette vie qui s'était acharnée sur une petite fille née à une époque où il ne faisait pas bon avoir ses propres convictions et où les femmes, si elles étaient adulées pour leur beauté, leur noblesse, leur esprit et leur sens artistique, n'en étaient pas moins officiellement reconnues.
Avait-on déjà vu une femme découvrir de nouvelles théories scientifiques ? Ou éblouir une assistance par sa voix sublime ou sa danse grâcieuse ?
Non, semblait-il. Pas encore, et malheureusement, le monde semblait pour l'instant enclin à vénérer l'homme et à le mettre en valeur plutôt que de se risquer à la remettre en cause par la reconnaissance des femmes.
Tout aurait été tellement plus simple... elle aurait fini par devenir cantatrice, et aurait émerveillé les grands de ce monde comme les plus basses couches de la société calquée sur le modèle féodal.
De telles pensées révolutionnaires auraient été considérées commes des hérésies, et nuls doutes que la jeune femme se serait attiré le courroux de l'inquisition ou des monarques de droit divin, mais tant qu'elles étaient secrètement conservées en votre esprit, vous ne risquiez rien.
Seulement, votre vie vous semblerait infiniment longue, et la langueur s'emparerait de votre âme, vous engloutissant peu à peu vers une mort certaine.
Macha jeta encore un coup d'oeil à son reflet, et une larme revint troubler la quiétude des eaux. Le soir tombait de plus en plus, l'astre célèste cédant sa place à sa soeur au teint pâle pour revenir toujours plus éclatant le lendemain.
Le soir qui tombait lui apparaissait comme le soir de sa propre existence.
Et le canal ressemblait plus que jamais à la sépulture des âmes perdues.
Comme pour illustrer ses sombres pensées, elle chanta ce qui sonnait comme un lamento, exprimant toute sa frustration et sa peine.
Autant s'en libérer avant qu'elle ne vous achève à votre insu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Athénaïs de Rochechouart
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 25
Citation du moment : La Persévérance est mère de Réussite
Humeur : Ma foi fort bonne...
Date d'inscription : 25/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Pour l'instant, personne d'autre que moi même...

MessageSujet: Re: Contemplation et pensées (Libre !)   Lun 14 Avr - 10:55

[Bon, puisque personne ne répond, tu permet que je m'incustres? XD]

J'avais, je n'avais pas, je ne savais plus vraiment en fait. Mes pensées se perdaient tandis que je marchais dans les grands jardins du palais. J'arrivais près du canal. Bon endroit pour faire le point sur moi-même. Pour l'instant, j'étais encore loin de ce dont je rêvais. Aucun titre vraiment valable, aucun mari important en vue, j'étais "juste" la dame de chambre de madame Henriette. Et je comptais Monsieur dans mes amis.

Dans ma vie, on m'avait caché beaucoup de choses mais je n'avais jamais réellement souffert. Pour moi une femme est inférieure à un homme, et c'est normal. Une voix m'interrompit dans mes pensées. Une voix magnifique dont le chant était synonyme de douleurs, de tristesse…Timidement, j'approchais de la source de cette sublime mélodie. C'était une femme rousse qui chantait.

-Vous avez une très jolie voix…

Profil bas d'abord, avant d'être sure de son identité, savoir si c'était le genre de personne dont on avait besoin dans ses amis, ou plutôt celle qu'on pouvait dénigrer.

-Mais je ne vous ai jamais vu ici…Seriez-vous une nouvelle courtisane?

J'approchai d'elle et finis par me retrouver à ses côtés. Cette femme m'intriguais et je voulais à tout prix savoir qui elle était. Je ne l'avais jamais vue ce qui était d'autant plus étrange puisque je connaissais tout le monde ou presque ici…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://battle-chronicle.forumsactifs.com
Macha Ní Mhaolchatha
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 29
Humeur : Excellente
Date d'inscription : 30/03/2008

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Qui pourrait bien vous faire soupirer ?

MessageSujet: Re: Contemplation et pensées (Libre !)   Mar 10 Juin - 11:48

[avec beaucoup de retard, no souçaille !!]

L'Irlandaise sentit la présence d'un promeneur. Ou plutôt d'une promeneuse, qui comme elle semblait goûter aux dernières lueurs du jour.
Elle chantait sans véritablement s'écouter, mais elle savait que son chant touchait l'arrivante.
Alors la jeune femme se tourna vers l'aristocrate, sourit et lui fit la révérence due à tout membre de cette classe sociale - la sienne également.
Ses joues couleurs de lune rosirent délicatement au compliment qu'elle reçut, et d'une toute petite voix, elle parvint à formuler un "merci".
C'était déjà une petite victoire en soi que d'avoir réussi à verbaliser ce remerciement, car il était toujours plus compliqué de remercier que de saluer. Du moins à l'opinion de Macha...
Son sourire se fit plus assuré lorsque la noble dame lui demanda qui elle était.


_ En effet, Madame, je ne suis ici que depuis trois jours... je me nomme Macha Ní Mhaolchatha (HRP : prononciation : wèylkaha). Certes, mon arrivée est récente, mais il me semble connaître votre identité tant j'ai entendu de descriptions à votre égard... Ne seriez-vous pas Mademoiselle Françoise Athénaïs de Rochechouart de Mortemart ?

La jeune Irlandaise se maudit d'avoir été aussi directe.
Elle aurait du user davantage de tact, mais tout n'était pas aussi simple ici, dans la Cour de ce Roi si jeune et pourtant si puissant. Et encore, personne ne savait encore jusqu'où tout cela irait...
Macha se donna une contenance en ajustant son collier, qui était pourtant parfaitement mis en place autour de son cou... de toute façon, ce qui avait été dit avait été dit, et elle se sentit prête à en assumer les conséquences.
Ce n'était pas ainsi que l'on se comportait envers une dame, elle le savait, mais peut-être cette même aristocrate mettrait cet écart sur le dos de la jeunesse ?
Le soleil semblait se moquer de son impair, mais ce qui avait été dit ne pouvait être arraché au temps, comme si la jeune fille s'était murée dans un mutisme idiot. Au fond, cela valait mieux plutôt que de paraître comme une sotte muette...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Contemplation et pensées (Libre !)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Contemplation et pensées (Libre !)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps du Roi ~ Une Légende :: À l'Extérieur du Château :: Jardins de Versailles :: Le Grand Canal-
Sauter vers: