AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A fait un malaise

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: A fait un malaise   Sam 23 Juin - 18:10

La Reine-Mère prenait un peu de repos dans ses appartements, toute la tension qu'elle avait accumulé ces dernières années ne s'en irait pas en un clin d'oeil, il lui fallait bien l'admettre, de plus, l'âge aidant, elle n'avait plus la fougue de sa jeunesse, et elle se fatiguait plus facilement. Et puis il y a cette situation tendue avec l'Espagne, comment a-t-on pu en arriver là, il faudrait pourtant éviter une guerre qui ferait subir encore de lourdes pertes...et cela des deux côtés. Tout ces problèmes tournaient en rond dans sa tête, alors elle s'était réfugié dans le seul endroit qui pouvait lui apporter un peu de calme, et il était plus que temps qu'elle le fasse, puisqu'elle avait eu un malaise en présence de ses gens. Il était fort probable que ces derniers soient aller prévenir un de ses fils. Aussi s'attendait-elle à en voir un arriver d'un instant à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 23 Juin - 23:37

Une fois n'est pas commune, Louis ne savait que trop que faire dans cet immense château qui était désormais sien. Il est tout de même étrange de constater à quel point la horde de courtisans l'entourant à chacuns de ses pas pouvait lui manquer quand elle n'était pas là. Non pas qu'il aime être épié sous toutes les coutures, mais vous savez, on s'habitue à peut près tout. Aussi, lorsque cette chose n'est plus là, qu'on l'aime ou pas, elle vient à nous manquer, à créer un vide en nous plus au moins profond.
A propos de vide, voilà maintenant quelques semaines que notre Monarque n'avait eu l'occasion de croiser sa belle dans les couloirs du château. Cette jeune femme venait à lui manquer à un point que vous ne sauriez imaginer. Plus d'une fois, il avait bien pensé demander à quelqu'un où elle se trouvé, mais à chaque fois il avait rennoncé. La peur que l'on découvre leurs secret était bien plus forte que tout le reste. Oh bien sur, il aurait tout donné pour pouvoir la voir, mais si révéler leur amour voulait dire risquer de la perdre à tout jamais, il ne tenterais pas le diable. Autant attendre, les retrouvailles n'en seraient que plus intenses, se disait-il.

Une fois de plus, il avait suffit qu'une pensée s'accroche à elle pour qu'il ne puisse plus la quitter. Avançant au grès de ses pas, il ne cessait de se remémorer leur dernière entrevue dans la salle de bain Royale. Ce jour bénit des Dieux où il avait enfin avoué à sa belle qu'il voulait la voir devenir Reine mais que surtout, il désirait plus que tout des enfants d'elle. Pas un, pas deux, mais bien trois voir quatres enfants ! Ce serait une manière de ne jamais la quitter, d'avoir à tout jamais une partie d'elle à lui, de sceller à tout jamais leur amour dans un petit être qu'il verait grandir et marcher sous leur yeux...
Même s'il était très pris, Louis se promit de ne jamais manquer ne serait ce qu'un moment important de la si longue et pourtant si longue vie de ses enfants. C'est donc tout sourire aux lèvres qu'il avançait dans les différents salons composant ses grands appartements. Il venait à peine de stopper sa marche lorsque quelqu'un dont il ne reconnu pas la voix vint le sortir de sa torpeur.

- Je prie sa Majesté de me pardonner de l'importuner, mais je suis porteur d'un message de la plus haute importance. Cela concerne la Reine...

Être surpris avec de telles pensées agaça légèrement le jeune Roi. Eh bien quoi ?! Ne pouvait-il avoir envie de garder ces souvenirs pour lui sans qu'a chaque fois on vienne le voir en pretextant un message important concernant sa mère !! ....... Hein ?! Sa mère ?! Que pouvait-il d'y avoir d'aussi urgent pour que la Reine ne deigne pas se déplacer pour faire par à son fils d'une information urgente !
Louis se tourna alors vers le valet et, d'une voix la plus calme qu'il put lui répondit

- Je vous écoute

- Sire, la Reine a fait un léger malaise voila maintenant quelques minutes, tout vas pour le mieux désormais. Elle se repose dans ses appartements. J'ai pensé qu'il serait utile que sa Majesté soit au courant de cette information...

- Vous pensez bien mon chèr

Visiblement, recevoir un compliement de Louis fit plaisir a cet homme, en effet, ce dernier se retira dans une très belle révérence et avec le sourir aux lèvres. Ni une ni deux, le valet fut-il parti que Louis accelera le pas en direction des appartements de sa mère, Anne d'Autriche. Cette dernière occupait encore les appartements dit de la Reine, cependant, Louis se doutait que dans moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, elle céderait la place à la future épouse de son fils, dont d'ailleur il ne savait rien du tout.
Traversant le salon de mercure, d'apollon, de la guerre sans même accorder un regard aux nombreux courtisans se trouvant dans ses derniers, Louis redevint le centre de l'attraction. Très vite une foule se forma dérrière lui, celle si ne fit d'ailleur que s'emplifier lorsqu'il dut traverser la galerie des glaces, c'était en effet le chemin le plus court pour rejoindre la chambre de sa mère.

Une fois devant la chambre de cette dernière, Louis constata avec stupéfaction qu'aucun suisse n'en protégé l'entrée... Cela n'était pas normal, qui plus est si la Reine est malade !! Lors d'incident comme celui la mieux vaut redoubler de vigilance plutôt que de baisser la garde.. Enfin, il se promit de parler personellement aux deux hommes suposés être en faction devant cette porte.
Après avoir légèrement frappé à la porte, le Monarque entra sans même avoir été annoncé. Là, il trouva sa mère assise sur son lit, elle semblait bien songeuse... D'un pas feutré il s'approcha de son lit, déposa un doux baiser sur le front de cette dernière, avant de s'assoir à ses côtés.

- Comment vous sentez vous Madame ? J'ai ouïe dire de ce malaise vous ayant pris voilà quelques minutes.

Louis serait-il inquiet pour sa maman ? Ben tout de même oui ! Cette femme a beau avoir beaucoup de défauts, elle n'en reste pas moins celle sans qui il ne serait pas là, sans elle jamais il n'aurait eu la chance de connaître Marie...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Dim 24 Juin - 11:13

Tandis qu'elle se reposait dans ses appartements, les pensées d'Anne se tournèrent vers ses fils, les deux seuls personnes qui n'ai jamais compter pour elle. Elle ferait tout pour eux, toutefois, il y avait quelque chose qui la minait, c'est de leur avoir donné une éducation différente, enfin, ce n'est pas l'éducation qu'ils avaient reçu qui la faisait culpabiliser, non elle était sûre d'avoir agi pour leur bien, mais c'était de les avoir séparé pendant leur enfance. Mais il y avait quelque chose qui la consolait, c'était que les deux frères s'entendaient bien et avaient l'un pour l'autre un respect et une tendresse qui n'était pas feinte.
Si elle avait fait en sorte que Philippe soit élevé entouré de femmes, c'était pour qu'il n'ait jamais l'ambition de détrôner son frère et suivre ainsi l'exemple de son oncle. D'ailleurs, cette idée lui avait été suggéré par le Cardinal Mazarin, qui lui avait été d'un grand secours après la mort de son époux, elle ne sait pas si elle s'en serait sorti aussi bien si ce dernier n'avait pas été là.


Oui, elle aimait vraiment ses deux fils, même si elle affichait une nette préférence pour Louis. Toutefois, en ce moment, c'était bien lui qui lui donnait des sujets de préoccupation, en effet, elle commençait à regretter qu'il ait rencontré la nièce de ce cher Cardinal, elle avait la désagréable impression qu'il y avait plus que de l'amitié entre eux.....une mère sent toujours ces choses là. Et il est tout à fait inconcevable que cette jeune femme aussi jolie soit-elle devienne Reine de France, non cela elle ne pourrait le tolérer. Il faudra qu'elle en parle à Louis, pour savoir exactement ce qu'il ressent pour Marie, mais pas tout de suite parce que si elle souhaite l'effacer du coeur de son fils, il lui faudra proposer une autre jeune femme, mais qui pourrait convenir...et puis ce qui serait bien ce serait un mariage qui serve les intérêts politique. Encore un conseil à demander au Cardinal.

Elle en était là de ses réflexions lorsqu'elle entendit que l'on frappait à sa porte. Elle allait répondre qu'elle ne souhaitait pas être dérangé, tout en se disant que les gardes qu'elle était censé avoir ne faisait pas leur travail, lorsqu'elle vit son fils aîné entrer. Un large sourire éclaira son visage.


"Cela va un peu mieux Louis, je vous remercie.....je suis désolé que vous vous soyez inquiété pour rien, il ne s'agissait là que d'un trop plein de fatigue...et j'avais cependant ordonné que l'on ne vous dérange pas"

La dernière phrase n'était pas tout à fait vrai, car elle n'avait rien ordonné de la sorte, mais ce n'était pas très important, cela lui donnait l'occasion de voir son fils en privé...ce qui était très rare en ce moment.


"Cependant, je suis bien aise de vous voir.....alors mon fils, comment allez-vous ces temps ci ?"
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Dim 24 Juin - 14:15

C'est drôle mais malgrè le large sourire qu'afficha sa mère lorsqu'il entra dans ses appartements, Louis sentit que l'atmosphère était plutôt lourde. Quelque chose devait tracasser Anne il en était sûr ! Peut être la vieillesse... Elle qui était si belle dans ses souvenirs de jeune prince, était maintenant devenue une femme dont les rides commençaient à apparaître et la peau à se détendre. C'est fou ce que le temps peu infliger comme ravage à l'apparence, mais uniquement à l'apparence. Car l'une des choses dont il était sûr, c'est que, malgrè ce corps vieillanssant, sa mère était toujours la même au fond d'elle.Elle est toujours cette mère aimante et caline qu'elle était lorsqu'il était enfant et pas encore Roi. Cette femme lui ayant inculquer les rudiement de l'hygiène à l'Espagnol, l'ayant séparé de son frère pour son bien... Enfin, une maman tout simplement.

- Ce n'est rien ma mère, j'aime autant que l'on me dérange pour me prévenir de ce trop plein de fatigue comme vous dites si bien.

Il est vrai que les moments de solitude entre Louis et sa mère était pour ainsi dire très rares, peut être même plus rares que ceux avec Marie. Oh bien sur, ils se voyaient, mais seulement en compagnie de la Cour, sans jamais pouvoir discuter de choses vraiment importantes... Même s'il n'aimait pas cela, Louis savait que ces discutions était inévitables, alors à défaut de ne pouvoir les éviter, il les repoussées le plus possible. Malgrè tout, je ne saurais vous dire pourquoi mais il avait la facheuse impréssion que cette visite ne serait pas aussi agréable qu'il l'avait espèré...
Et le premier indice de cela fut que, très vite, la Reine détourna la conversation sur son fils. Que cela pouvait être agaçant !! Après tout, c'était elle qui avait fait un malaise mais c'était de lui dont il était question ! Ne le laisserait-on jamais en paix ?! En fils aimant et poli qu'il était, il tacha malgrè tout de répondre à la question qui lui était posé

- Tout va très bien pour moi Madame ma Mère, je vous remercie de vous en soucier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Jeu 28 Juin - 21:33

Elle observait Louis et voyait bien que celui-ci pressentait que quelque chose allait se passer lors de cet entretien car il semblait sur la défensive, mais Anne avait réfléchit et s'était dit qu'elle n'allait pas gâcher leur moment en tête à tête avec un sujet qui, à coup sûr, allait les brouiller, car il était évident, étant donné leurs caractères respectifs que ni l'un ni l'autre ne voudra "lâcher prise", et il lui faudra déployer des trésors de persuasion. La Reine-Mère se sentait encore un trop faible pour ce genre de conversation.

- Oui, bien sûr, et c'est très aimable à vous de vous soucier de ma santé, mais vous devez avoir des préoccupations plus importantes, non ? Je sais qu'assumer les devoirs qui incombent à un souverain n'est pas une chose aisé.


Elle le regarda avec tendresse, il avait bien grandit cet enfant qui avait courageusement supporté la Fronde et qui y avait démontré des qualités dignes d'un grand monarque.


- Mais cela est bien normal Louis, vous êtes mon fils. A propos de fils, avez-vous votre frère récemment ? Parce que il y a longtemps que je ne l'ai vu...j'ai l'impression qu'il m'évites. Remarquez, je ne peux pas lui en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Lun 15 Oct - 13:19

Visiblement la reine mère avait abandonée l'idée de parler de ce sujet auquel il ne fallait pas s'attaquer car l'atmosphère de la pièce devint beaucoup moins lourdes tout d'un coup. Les devoirs qui iccombent à un souverains, cela est certain que remplir un rôle dans lequel vous n'êtes pas à l'aise tous les jours n'est pas quelque chose de facile, pour Louis comme pour n'importe quel autre être humain. Alors certes il avait le pouvoir, l'argent et l'admiration, mais au détriement de quoi ?! De vie privée tout simplement. Ne pas pouvoir voir Marie quand il en avait envie était un calvaire de plus auquel Louis devait faire face au quotidien.Aussi, lorsqu'il répondit à sa mère, cette deception se ressentit dans le ton de sa voix plus encore que dans ses paroles.

- Il est vrai Mère que mon emplois du temps est quelque peu chargé et que de ce fait je n'ai guère de temps à consacrer au reste. Qu'il s'agissent de vous, de mon frère ou de ma Cour.

Non loin du lit de sa mère était disposé un fauteuil de damas rouge, reprenant sa marche pour s'y rendre, Louis n'eut pas le plaisir d'apercevoir le regard attendris que venait de lui lançer sa mère. Lorsqu'il eut enfin prit place, le visage de cette dernière avait retrouvé sa contenance ordinaire, c'est donc le plus royalement du monde qu'elle entretint Louis au sujet de son frère cadet.

-Monsieur mon frère semble vouloir se faire discret ces derniers temps. Je n'ai pas non plus eu la chance de pourvoir le voir dernièrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 20 Oct - 15:51

La Reine-Mère ressenti toute la déception que contenait la voix de son fils, elle ne devinait que trop pourquoi il était déçu, Louis savait en son for intérieur que sa mère ne le laisserait pas avoir de relation trop rapproché avec Marie Mancini, et c'est cela qui le décevait. Du moins c'était ce que Anne pensait, et il était très probable qu'elle ait raison. Un nuage de tristesse passa soudain dans son esprit à la pensée qu'elle allait devoir se disputer avec son fils à ce sujet, car plus le temps passait et plus Anne savait qu'elle avait raison. Son fils ainé ne pouvait pas s'amouracher de la nièce du Cardinal. Personne n'avait encore dit à Anne que Louis était amoureux, mais elle sentait bien cela. Elle essaya d'atténuer la déception de son fils par quelques compliments.

- Je le sais bien Louis, le métier de Roi est très contraignant et occupe énormément de votre temps, mais je trouve que vous vous en sortez bien, et puis, il faudra vous habituer à cela, ainsi qu'a faire beaucoup de sacrifices personnels, ce sera votre lot quotidien.


En parlant de sacrifices personnels, Anne pensait bien entendu aux amours de son fils et de la nièce du Cardinal. Oui, mais que voulez vous, si Louis n'avait été qu'un simple noble la Reine-Mère ne l'aurait jamais empêché de vivre sa passion, mais c'était loin d'être le cas, il était Roi de France et se devait à son pays.

Allons bon, Louis non plus n'avait pas vu son frère depuis un moment, c'était tout de même étrange et inquiétant puisque en général il savait toujours où se trouvait son frère. Enfin, si il n'était pas inquiet il n'y avait surement aucune raison de l'être.


- Ah bon, c'est inquiétant tout de même....vous ne croyez pas ? Enfin, si jamais vous avez des nouvelles de lui avant moi, vous voudrez bien me prévenir.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Lun 22 Oct - 14:46

Son lot quotidien... Comment faire des sacrifices concernant sa vie personnelle pourrait-il être le quotidien du plus grand Monarque d'Europe ? Contrairement à sa mère et à tous ceux l'ayant précedé, Louis lui pensait qu'il lui était possible d'avoir les deux, il était intimement convaincue qu'il lui serait possible de bien faire son "emploi" tout en gardant Marie à ses côtés. Enfin, cela était bien plus que cela, sans elle le jeune homme ne serait plus capable de rien, à quoi bon être Roi si l'on ne peux pas vivre aux côtés de celle que l'on aime plus que soit et plus que son titre ?
Malheureusement pour elle, les pseudos compliments de la Reine mère n'atténuère en rien la déception de Louis, bien au contraire cella eu le don de l'énerver. Parler ainsi par enigme n'était pas dans les habitudes du jeune Roi, aussi provoqua t-il a conversation douleureuse qui suivit par cette phrase.

- Cessez donc de parler par enigme Mère !

Louis en voulait tellement au monde entier de l'avoir fait naitre Roi. Pourquoi ne pouvait-il pas être seulement un simple courtisan ?! Pourquoi avait-il fallut que Dieu le face naitre le premier ? Autant de pourquoi qui firent oublier au jeune homme la partie la conversation concernant son frère. Ne sentant pas le couroux le laisser en paix, Louis se leva pour se diriger vers l'une des fenêtres. Tourant ainsi le dos à sa mère il ne lui montra pas la larme qui était en train de perler au coin de son oeil quand il réalisa qu'ils étaient vraiment seuls au monde, que personne ne défendrais leurs amour... Dans une autre vie peut être...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 0:31

Anne n'avait pas du tout envie de s'engager dans une conversation d'une telle ampleur pour l'instant, sans compter que le ton avec lequel son fils venait de lui répondre était bien loin de lui plaire. Elle prit une profonde respiration et tenta de se calmer un peu.

- Je vous prie de ne pas user de ce ton imperatif avec moi Louis, je parlerais comme cela me chante, et puisque vous n'avez pas voulu répondre à ma deuxième question, je vous demandes de me laisser maintenant.

Elle regarda dans la direction de son fils, pourquoi s'enervait-il de la sorte à chaque fois qu'ils parlaient ensemble ? Si il n'aime pas les compliments, et bien soit elle ne lui en fera plus, et de plus cela la conforte dans le fait qu'il faut que ce soit elle qui lui choisisse son épouse, et puis peut-être faudrait-il aussi que.......Enfin, ne nous égarons pas, nous verrons cela plus tard. Pour l'heure il faut que Louis s'en aille puisqu'apparement tout ce qu'elle dit l'insupporte, et la Reine-Mère n'est vraiment pas en état de se quereller avec Louis. Ce dernier s'était retourné pour la regarder lorsqu'elle lui avait demandé de partir, il semblait l'interroger du regard.

- Je suis un peu lasse Louis, et j'aimerais me reposer.

Même si elle n'avait pas besoin de se justifier auprès de lui, elle avait cru bon d'ajouter cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 11:44

Philippe marchait dans les couloirs en s'activant pour organiser le bal de ce soir en l'honneur de son frère. [HJ: on a qu'à dire avant le bal!!!]Lorsqu'un courtisan arriva. Il avait presque failli bousculer le frère du roi et ceci n'aurait pas été bienvenu à la Cour.
"Monsieur, Monsieur..."
Le maladroit était essouflé. Il s'arrêta et Philippe le regarda à la fois inquiet et surpris. Etait-il arriver malheur à son frère? Il est vrai que Louis était un survivant après tout ce qu'il avait vécu depuis l'âge de 5 ans ( Fronde, maladie, guerre) et toujours il s'était relevé. Philippe avait peur de perdre la seule personne qui croyait en lui et que le regardait comme un homme et non comme le frère du roi ou le deuxième enfant de louis XIII.
"Eh bien, parle! Est-ce à propos du Roi?"
"non, Monsieur. C'est à propos de votre mère. Elle a fait un malaise, voilà bien une demi-heure. J'ai pensé qu'il fallait vous prévenir."
"Pourquoi avoir mis aussi longtemps avant de me quérir?"
Philippe commençait à s'énerver et avancer à grands pas vers la chambre de sa mère. Le courtisan avait bien du mal à le suivre.
"Eh bien, Monsieur, je devais prévenir le Roi et le temps de vous trouver dans le château."
"Va, sot que tu es!!!"
Philippe gratta à la porte et les gardes lui ouvrir. Il entra et vit sa mère dans un état de grande fatigue et vit Louis à la fenêtre. Il alla au chevet de sa mère, prit sa mère et la regarda
"Ma mère, comment vous portez-vous? dit-il d'un ton inquiet.On vient seulement de me tenir au courant de votre état. Et vous, Mon frère vous semblez de forte mauvaise humeur. Qu'est-ce qui vous chagrine?"
Il s'était levé du chevet de sa mère. Il alla vers Louis et le contempla avec un regarda inquiet. Philippe était très soucieux du bonheur de son frère.


Dernière édition par le Ven 26 Oct - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 12:09

Un sourire se dessina sur les lèvres de la Reine-Mère lorsqu'elle vit entrer son cadet, elle était heureuse de le voir, elle qui avait pensé qu'il cherchait à l'éviter était agréablement surprise. Elle lui sourit doucement.

- Je vais mieux mon fils, je vous remercie d'être venu me voir.

Elle le regarda rejoindre son frère et reprit un visage froid.

- Ne vous inquiétez pas pour votre frère Philippe, il n'a besoin de personne et sait le faire comprendre, en tout cas il n'a plus besoin de moi, alors qu'il se rassure, je ne resterai pas longtemps ici.....Ainsi il sera plus tranquille, puisque de toute façon je ne sert à rien.....N'est-ce pas Louis.

Anne commençait à se demander pourquoi elle avait favorisé cet ingrat au détriment de son frère, quelle erreur elle avait fait là. Erreur qu'elle payait maintenant, elle ne pouvait s'empêcher de regarder Philippe avec une tendresse qu'elle n'avait eu que très rarement pour lui." Voilà un fils que j'ai négligé et qui accourt pour prendre de mes nouvelles lorsque je suis malade, mais quelle mauvaise mère je suis pour avoir négligé un au profit de l'autre. Oh Philippe, arriverez-vous un jour à me pardonner ?" Cette pensée lui traversa l'esprit tandis qu'elle regardait toujours Philippe. Soudain, elle tourna la tête et regarda le mur du côté opposé. Ce faisant, elle dissimulait les larmes qui coulaient sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 14:43

Tandis qu'il s'apprêtait à rispoter à l'ataque de sa mère, Louis vit entrer son frère. Qu'elle heureuse surprise me dirait vous ! Et bien d'un certain côté oui, cela pouvait être une bonne surprise dans la mesure où, les deux frères ayant toujours entretenus une relation trés proche, Louis était quasiment sûr qu'il le soutiendrais, et qu'elle plus belle preuve que celle concernant Marie ?! Philippe était bien l'un des seuls à la cour à se trouver heureux de voir son frère amoureux.
Cependant avant qu'il n'est eu le temps de répondre à la question que lui posait son frère, Louis entendit sa mère se dénigrer, dire qu'elle ne servait à rien et que de toute façon elle ne tarderais pas à partir. Anne voulait-elle dire qu'elle désirait se retirer à Fontainebleau ?! Même s'il est vrai qu'en ce moment précis le monarque était particulièrement en colère contre sa mère, il ne désirait pas la voir partir pour autant ! Tout ce que voulait le jeune homme était un peu plus de considération pour ce qu'il était et réprésentait. Aussi répondit-il à sa mère sur un ton neutre.

- Je ne puit m'opposer à ce que vous dites Mère, si c'est ce que vous pensez. Cependant, je n'ai jamais eu l'odace de dire que vous ne serviez à rien.

Louis, qui c'était retourné quelques instant lorsque son frère entra dans la pièce se retourna à présent vers sa fenêtre. Il aimait tellement les fenêtres et l'air frais qu'elles apportaient dans une pièce une fois ouverte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 16:18

Philippe avait bien compris que son frère et sa mère s'était à nouveau chamailler. Il tenait aux deux énormément et n'aimait pas les voir se déchirer. Il chercha à en savoir plus afin de résoudre ses chamailleries et ainsi aider la famille à retrouver la paix. A voir le visage grave de Louis, Philippe pensait que cela concernerait un mariage ou du moins son amour avec Marie Mancini qui était fortement désapprouvée par leur mère.
"Pourrais-je savoir ce qui vous met dans de tels état? Mon frère, tenez moi au courant, je vous prie!"
Philippe qui n'avait toujours été aux yeux de sa mère qu'un poid mort était bien décidé à prouver qu'il savait prendre position. L'amour qu'il avait pour chacune des deux parties était assez fort pour les comprendre et les apaiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 16:33

Anne avait toujours la tête tourné du côté opposé à ses fils, elle tentait comme elle pouvait de sécher ses larmes, mais elle se sentait si inutile et rejeté qu'elle avait vraiment du mal à le faire, elle passa doucement sa main sur ses yeux. Et tourna la tête pour regarder ses fils. Ses yeux étaient encore rouge.

- Non, vous n'avez pas eu l'audace de le dire Louis, mais c'est ce que je ressens à vous écouter, et donc je ne vois pas pourquoi je resterais là, car après tout c'est vous le Roi n'est-ce pas, ma période de Régence étant terminé je ne suis plus d'aucune utilité, je n'ai donc plus à rester ici. C'est vous qui donnez les ordres maintenant c'est cela. Vous croyez tout savoir Louis, mais vous ne savez pas tout. Je n'ose imaginer le Roi que vous allez devenir si vous agissez ainsi avec tout vos sujets. Ne vous en faites pas, vous ne me supporterez plus bien longtemps, et je ne parles pas eulement de mon départ pour Fontainebleau. Bientôt je ne serais plus ni à Fontainebleau, ni ici, et vous serez soulagé de ne plus m'avoir, là où je serai il me sera impossible de vous interdir quoi que ce soit. Vous verrez comme vous serez heureux.
"Non, reprends toi, ne le dis pas maintenant pour ce que t'as dit ton médecin."

Elle regarda Philippe d'un air suppliant

- Je vous en prie Philippe, ne vous mélez pas de cela, ce n'est rien.......enfin ce ne sera plus grand chose dans quelques temps.

Elle fit un grimace de douleur qu'elle tenta de dissimuler et porta discrètement la main à sa poitrine
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 16:56

Philippe savait bien que sa mère mentait. Elle lui avait souvent menti dans sa jeunesse pour le peu de fois où il l'a vu. Il comprenait la choix de sa mère mais était déterminé à la faire parler. Il n'était pas roi mais il n'était pas bête non plus. Philippe voulait qu'on le traite enfin comme un adulte responsable même si les rumeurs de la Cour le disait encore enfant car il aimait la fête.
"Mère, je suis devenu un homme. Certes, je ne suis pas roi comme Louis. Cela n'empêche pas que je suis capable d'affronter les difficultés. Allez vous un jour me voir en homme et me respecter en tant que tel?"
Les mots étaient sortis de sa bouche comme un flot retenu depuis trop longtemps. Il ne voulait pas dire cela mais maintenant que c'était dit il avait l'intention d'assumer jusqu'au bout. On allait peut-être enfin le traiter en adulte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Ven 26 Oct - 20:22

Anne poussa un long soupire, elle savait bien qu'elle méritait ses reproches, mais là, de ses deux fils d'un coup, c'était vraiment trop, elle n'arrivait plus à se contenir et se mit à pleurer devant eux pour la première fois de sa vie.

- Oh non Philippe, pas vous.......je le sais que j'ai été une mauvaise mère, et plus particulièrement avec vous, je regrette de ne pas avoir été plus présente à vos côtés lorsque vous étiez enfant Philippe, je le sais bien que vous êtes un homme, j'aime l'adulte que vous êtes devenu mon fils, j'espère seulement qu'un jour vous réussirez à me pardonnez ce que je vous ai fait vivre pendant votre enfance....c'était malgré moi.

Elle se tourna de nouveau de l'autre côté et pleura silencieusement


Dernière édition par le Sam 27 Oct - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 27 Oct - 0:17

Philippe fût choquée par ce qu'il venait d'entendre. Enfin des excuses de sa mère. Cette odieuse femme qui l'avait toujours traiter comme un moins que rien s'excusait le plus imblement. De plus, elle s'était mise à pleurer ouvertement alors que cette femme était de plus dure et cruelle.
"Mère, je ne vous blâme pas, mais ne me demandez pas de vous pardonner aussi proptement. Je ne veux plus vous voir pleurer. Le mal que vous avez fait est fait. Maintenant pour réparer vos erreurs, vous devez changer. Si c'est à propos de mariage pour Louis que vous vous êtes chamailler,sachez qu'il est adulte et roi qui plus est. Il prend des décisions pour un royaume entier, il sera prendre des décisions pour lui seul.
Mère je vous aime malgré tout!"
Philippe venait enfin e montrer une marque de faiblesse dans toute cette conversation. Il s'en rendit compte et s'en alla le plus vite. il laissa sa mère et son frère seul en discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 27 Oct - 0:25

- J'en ai assez ! ! ! !

C'était plus que ce qu'elle ne pouvait en supporter. Elle se leva de son lit.

- Très bien, je m'en vais, je vais mourir ailleur.....Adieu.

Elle parti en courant, elle arriva au niveau de Philippe.

- Adieu Philippe, apparement vous ne m'aurez jamais pardonné avant que je meure, alors Adieu...que Dieu ai pitié de vous deux. Quand au mariage de votre frère, soyez assuré que le Cardinal ne le laissera pas épouser n'importe qui, il aurait mieux valu pour vous deux que je reste, vous ne savez pas ce qui va se passer. Ainsi donc aucun de vous ne m'aime alors, je vais mourir ailleurs.

Elle se dirigea vers les portes du château, et en chemin elle demanda que l'on fasse ses bagages
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 27 Oct - 0:30

Philippe s'arrêta.
"Que l'on fasse venir un médecin d'urgence et qu'aucun bagages ne soit fait. Notre mère reste à Versailles.
Mère, je vous pardonnerez... un jour mais maintenant. Soyez plus courtoise avec moi et toléré comme je suiss et avec le temps je vous pardonnerez. Je vous le promet! Restez et cessez de parler de mort."
Philippe avait été horriblement choqué par les propos de sa mère. Elle l'avait souffrir et plutôt que de se rattraper elle voulait le souffrir à nouveau. Il était décidé à s'imposer cette fois. Plus personne ne jouerait avec son coeur et ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 27 Oct - 0:53

- Mais que croyez-vous Philippe, vous croyez sans doute que je désire mettre fin à mes jours ? Il n'en est rien, premièrement parce que je trouves ce geste très lâche, et deuxièmement........la maladie le fera pour moi. Vous pensez que je ne vous ai jamais aimé.......vous avez tort. Mon comportement vous a fait penser le contraire, je le sais, mais je n'ai jamais cessé de vous aimer, quoi que vous en pensiez, je n'étais pas libre de mes mouvements, j'étais peut-être Régente, mais j'étais une femme et........Oh et puis cela ne sert plus à rien de toute façon. Puisque vous voulez que je restes, je resterais, mais je ne paraîterais plus à la Cour........à part en quelques rares occasions. Je suis trop lasse.

Elle marcha dans le couloir pour se diriger de nouveau dans ses appartements, mais sans doute avait-elle eu un trop plein d'émotion, et puis sa poitrine la faisait de nouveau souffrir. Elle grimaça, mis la main sur sa poitrine, elle eut le temps de murmurer.

- Philippe......au secours

Elle tomba à terre, évanouie
Revenir en haut Aller en bas
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 27 Oct - 0:59

Philippe rattrapa sa mère.
"Un médecin et vite!!!!"
Plusieurs médecins arrivèrent et portèrent la reine à son Lit. Il firent sortir Louis et Philippe. Philippe tournait en rond devant la porte comme un tigre en cage. Lorsqu'un des médecins arriva.
"Votre majesté, Monsieur!! Votre mère a besoin de repos. Elle est extrêmement fatiguée et souffre de beaucoup de tourments. Il faut la ménagée et surtout lui retirer le poid de la Régence très vite.!!!"
Philippe entra en furie dans les appartements de sa mère. Il alla à son chevet. Elle était très faible.
"Mère, vous n'avez plus à vous soucier des affaires du royaume Louis est un bon Roi. N'ayez plus peur pour moi. Je serais m'occuper de moi. Reposez vous et pensez à vous amuser une fois que cela sera fait!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: A fait un malaise   Sam 27 Oct - 1:14

Une fois que les médecins furent parti, Anne vit son cadet entrer dans la chambre, elle écouta ce qu'il lui dit.

- Oui, sans doute avez-vous raison.......je suis toujours si lasse, j'espère que cela passera.

Elle ferma les yeux pour tenter de se reposer. Son esprit était toujours si agité qu'elle avait du mal à trouver le sommeil, elle repensait à ce qui venait de se passer et se demandait pourquoi elle, qui avait toujours une grande maîtrise d'elle-même, pourquoi avait-elle perdu soudain son calme et son sang-froid, et pourquoi s'était-elle donné de la sorte en spectacle
Revenir en haut Aller en bas
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: a   Ven 9 Nov - 15:02

Attention à ne pas vous méprendre, le fait que Louis observe la scène sans pour autant bouger n'avait rien d'entipathique bien au contraire. C'était là la façon dont sa mère lui avait appris à réagir face à un problème, "l'impassibilité et la maitrise de soi sont les maitres mots" lui avait-elle dit un jour qu'il venait de faillir à ses règles. Et puis, à quoi bon se déplacer alors que Phillipe le faisait trés bien ?! Etre deux n'aurait servit à rien, de doute façon son frère avait toujours été beaucoup plus doué que lui pour ce genre de chose.
Aussi, une fois les médecins partit et sa mère sur son lit, Louis se contenta de l'approcher, de déposer un tendre baiser sur son front pour lui prouver que malgrè leurs divergence d'opinion elle n'en restait pas moins sa mère, celle sans qui il ne serait pas ici en ce moment même et que donc il l'aimait. Suite à cela, il pose sa main sur l'épaule à son frère encore acroupie au chevet de leurs mère, le regarda dans les yeux emplis de tendresse et sortit de la chambre sans rien ajouter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Philippe d'Orléans
Maître des Ragots
avatar

Masculin
Nombre de messages : 672
Age : 29
Citation du moment : NYAPPY POWAAAAAAAA
Humeur : épuisé et vexé
Date d'inscription : 20/10/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Antoine (l'est mourru) et Cyrielle

MessageSujet: Re: A fait un malaise   Mar 26 Fév - 11:15


SUJET CLOS
y'a pu de reine ouin!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://luthitalafolle.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A fait un malaise   

Revenir en haut Aller en bas
 
A fait un malaise
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack Fatigué, fait un malaise cardiaque [LIBRE ]
» "Veuillez m’excuser mais il y a une jeune fille qui a fait un malaise à la laverie..."
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps du Roi ~ Une Légende :: Le Château de Versailles :: Versailles, Premier Étage :: Appartements de la Reine-Mère-
Sauter vers: