AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première soirée d'appartement.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Première soirée d'appartement.   Mer 11 Avr - 13:43

Aujourd'hui ce tenait la première soirée d'appartement depuis qu'Adélaïde était arriver à Versailles. Les deux grandes portes de cèdres s'ouvrirent et ce qu'elle vit la laissa presque bouche bée:
Le spectacle était féerique. Les hautes glaces reflétaient les regroupements de bougies roses et blanches. Entre les portes qui menaient aux différents salons circulaient des valets avec des rafraîchissements et des friandises.

Les dames plus belles les unes que les autres qui dansaient le menuet scintillaient de joyaux. La plupart portaient des paniers qui amincissaient leur taille, et de très hautes perruques couleur de givre qui soulignaient leur magnifique teint.
Leur robes elles-mêmes semblaient des aurores, que fleurs et pierreries constellaient de leurs feux.
Les cavaliers étaient tout aussi magnifiques.

Elle entra dans le premier salon consacré à la danse. Sa robe pouvait paraître un temps soi peu démodé à côté de toutes les splendeurs de tissus des Indes, de mousseline. Très simple en crêpes de Chine blanche à léger fils d'argent, elle ne décolletait que très peu comparé à celles des autres dames et aucun bijoux à part un simple ras du coup argenté ne venait compléter la tenue. Mais la fraîcheur qui se dégageait d'elle, et la modestie de son attitude faisait oublier la simplicité de sa robe.
Elle était plus séduisante que bien des dames trop poudrées et mouchetées qui arboraient des parures de diamants.

Beaucoup de jeunes hommes encore célibataires se retournèrent sur son passage et ses joues s'empourprèrent. Elle s'assit dans un coin à côté d'une fenêtre ouverte pour profiter de la fraîcheur du soir.


Dernière édition par le Mer 11 Avr - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire de Fronsaque
Timide à la Cour
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge:
Dans son coeur: Mais a qui appartiendra t il?

MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Mer 11 Avr - 14:46

Alors que Gregoire conversait avec un Duc des plus ennuillant qu'il n'est jamais connu, une jeune femme plus que ravissante fis sont entré dans le sallon des bal. Elle était aussi freche que la rosée et son visage était celui d'une enfant... Elle apparaissait ainsi comme laché parmis etranger, peu sur d'elle, presque perdu.

"-veuillez m'excusez mon cher Duc, mais j'apperçopis là bas, une bonne amie à moi, et je me dois d'aller la saluer... "

Ce fut par ses paroles simples que Gregoire s'enfut loin d'un discourt endormant et qu'il arriva près de la jeune femme d'un pas léger, un sourire rieur aux lèvres, les etincelles de malice dans les yeux... Il fit une réverance pas trop poussé devant le demoiselle et la pris par le bras pour l'emmener un peu à part afin de lui confier:

"-veuillez me pardonner cette odace mais je fuis un vieux Duc prétancieux et votre compagnie m'attire plus que la sienne... Je suis Gregoire de Fronsaque, herboriste aux jardins du Roi... Je vous ai deja appercu dans l'organerie du chateau... "

Il se racla la gorge et repris avec delicatesse:

"-quel est donc le nom de la demoiselle que j'ai la plaisir de tenir ainsi à mon bras? Non laissez moi deviner..."

Il fit mine de reflechir avec consnetration, puis il scrutat le doux visage de la demoiselle, s'attardant sur ses boucles blondes et sur ses yeux innocents...

"-A comme je suis triste de ne trouver votre nom, cela veut dire que jamais nous n'avons été présenté, et je regret deja d'avoirpassé du temps loin de vous... "

Comme toujours les parles de Gregoire étaient charmantes, et il espéait bien faire sourire la dite jeune femme. Loin de lui l'idée de la conquérir en un soir, il voulait simplement la connaitre un peu mieux que par son charmant minois... Et ainsi avoir une bonne compagnie pour la soirée à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Mer 11 Avr - 17:41

Elle venait à peine de s'asseoir qu'un homme la prit par le bras et la fit se redresser. Elle pus le dévisager pendant sa petite tirade. C'était un homme plus vieux qu'elle et l'on voyait qu'il aimait les femmes. Bien qu'étant charmant avec elle, il n'était pas du tout son genre. Il avait l'air très gentil mais l'homme qui occupait plutôt ses pensées était excentrique, bizarre et rieur.

Quand il la complimentait ses joues se colorèrent de rouge. Elle n'avait pas l'habitude d'autant de compliments en si peu de temps. Il se mit à réfléchir et elle l'examina de plus près. Elle était sur d'avoir déjà vu cet homme quelque part mais où?
A l'opéra bien sur!! C'était l'homme qui avait rabattu le caquet à ses dames qui se moquaient de la belle Marie.

Ainsi il était herboriste et l'avait déjà vu à l'orangerie. Sûrement quand elle avait rencontré Joséphine. Cette pauvre Joséphine qui était si triste la dernière fois qu'elles s'étaient vues à l'opéra. Elle eut une petite pensée pour elle.

Il lui demanda bientôt son nom après sa courte réflexion ne trouvant aucun prénom à mettre sur son visage.

-Je me nomme Adélaïde de Rosille Mr.


Elle lui sourit gracieusement et lui fit la révérence qui était dû selon l'étiquette.
Il était herboriste, d'accord. Mais en fait en quoi consistait ce métier. Malgré la grande culture qu'elle avait ce métier ne lui disait rien.

-Je suis désoler Mr si je vous parais sotte mais en quoi consiste le métier d'herboriste?
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire de Fronsaque
Timide à la Cour
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge:
Dans son coeur: Mais a qui appartiendra t il?

MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Jeu 12 Avr - 16:56

La jeune et plaisante demoiselle se présenta à Gregoire avec le plus noble des respect, elle était donc de tres bonne famille et elle n'était pas comme le plus pars des connaissance du gentil homme une femme qui désirait le plaisir... Elle devait etre ici, à la cours dans le but de trouver mari, et non pour le plaisir de vivre...

Gregoire qui al tenait toujours par le bras, l'invita à faire quelques pas, et ils arrivèrent bientot sur l'un des balcons de la grande salle ou se tenait le bal. La nuit était douce et des millions d'étoile brillaient dans le ciel. L'homme sourit alors à la jeune femme et lui dit avec humour:


"-loin de moi l'idée de vous croire sotte Mademoiselle de Rosille... Mon métier est en réalité très peu connu des gens de la cours, il est plutot vu comme un don de sorcier si vous voyez ce que je veux dire..."

Il avait baissé le ton de sa voix pour dire ces mots, se rapprochant ainsi de la jeune femme afin qu'elle puisse entrendre ses dires. Le parfum de la demoiselle ennivra un instant l'herboriste et il reconnu un subtil melgane de rose et de violette...

"-disons que je connais tout des plantes, leurs dons, leurs pouvoirs... Je sais gérir mais aussi tuer, bien que je ne le face point je vous rassure... Les plantes sont des etres bien étranges. La fleur la plus belle peut etre aussi la plus dangeureuse, en faite, elles sont un peu comme les femmes de ce monde..."

Gregoire poussa un soupire amusé de ses propres paroles et il reprit en se moquant de lui meme:

"-au lieu de connaitre toutes les femmes de Versailles à mon grand regret, je me contante de connaitre toutes le fleurs qui les entoure, afin de leur en faire des bomes et des parfums... Je suis comme ça... J'aimemon métier et les femmes qui vont avec lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Jeu 12 Avr - 18:44

L’effervescence était à son comble dans le château de Montretout. Des bruits de pas résonnaient un peu partout et l’on pouvait voir plusieurs valets et servantes courir à droite à gauche.
Vous devez sûrement vous demander pourquoi tant de précipitation dans un château en apparence si paisible ? Et bien, tout simplement parce que Madame La Vicomtesse de Morsnille avait été invitée à participer à un salon.
Comme vous pouvez l’imaginer, ce n’était pas sa première invitation et encore moins la dernière, pourtant, à chaque fois, c’était le même cirque.
Arthémise de Morsnille conviait tous ses valets dans ses appartements avec des ordres bien précis afin que la jeune fille soit la plus belle du moment. Il fallait absolument que toute la Cour se retourne sur son passage, surtout si cela pouvait faire tomber de beaux damoiseaux entre ses mains.
C’est ainsi que l’on pouvait apercevoir dans la cour du château, attaché au mur de l’écurie, quatre magnifiques chevaux de couleur baie brun, dont la robe luisait au soleil.
Il y avait aussi, un scintillant carrosse blanc parsemés doré que six valets étaient en train de nettoyer tandis que trois garçons d’écurie graissaient, de fond en comble, l’harnachement des montures depuis au moins 3h, de sorte que l’on pouvait presque se voir dedans.

Dans le château, les servantes n’étaient pas en reste non plus. Arthémise avait vidé sa penderie pour faire différents essayages.
Au départ, la jeune fille avait optait pour une robe fuchsia mais celle-ci n’était pas assez décolletée à son goût. Elle essaya, ensuite, la magnifique robe rouge avec de la dentelle, plus d’un homme l’aurait trouvé à son goût. En effet, la Robe mettait en avant ses atouts féminins, cependant, la blondinette trouvait que la robe ne mettait pas son teint en valeur.

Au bout de 3h et après avoir enfilé ses différentes robes aux mille et une couleurs, Arthémise choisi de magnifiques atours.
Elle avait décidé que sa robe mauve ferait parfaitement l’affaire.
En effet, cette en mousseline dévoilait sa gorge, partie du corps très appréciée en France. Grâce au panier et à son corset, Arthémise avait une taille de guêpe et mettant en avant son joli arrière train.
Ses boucles d’oreilles en diamants ainsi que la rivière de diamant offerte par un gentilhomme rencontré un an plus tôt, mettait ses yeux et sa bouche en valeur, le tout agrémenté d’une pointe de maquillage, d’une coiffure digne d’une Reine sans oublier un maintien à toute épreuve et Arthémise se trouvait parfaite.

Une fois prête, Arthémise descendit de ses appartements jusqu’au perron où l’attendait son magnifique carrosse.
Confortablement installée, elle donna l’ordre de partir pour Versailles au cocher.
Quelques heures plus tard, à la nuit tombée pour être exact, l’attelage arrivait au palais.

La Vicomtesse vérifia sa toilette, enfila sa cape et mit sa capuche afin que personne ne la reconnaisse puis elle se dirigea, avec grâce, vers le salon où se donnait la réception.
A peine les portes de cèdres ouvertes que tout les regards se tournèrent vers la nouvelle arrivée, même les musiciens s’étaient arrêtés de jouer.
Arthémise, satisfaite d’être le centre du Monde, prit son temps pour enlever ses gants blancs et sa cape d’un bleu foncé qu’elle tendit à une jeune gouvernante.

Après avoir lancé une regard supérieur autour d’elle, la jeune fille fit un signe de la main et l’orchestre reprit. Cependant, personne ne pouvait détaché le regard de la blondinette. D’ailleurs, certaines rumeurs, parvenues aux oreilles de la donzelle, disait qu’elle avait été envoyé par Dieu afin d’incarner Vénus, la Déesse de l’Amour et de la Beauté.
Rien que le fait d’y penser faisait sourire Arthémise.

- Ce que les gens peuvent être niais pensa-t-elle

Soudain, un jeune homme sortit de la foule et se planta devant la belle. Il s’inclina poliment.
Arthémise, dont les yeux experts pouvaient examiner un homme en quelques coup d’œil, le trouva fort à son goût et lui fit une de ses plus belles révérences.


- Madame, Auriez vous l’amabilité de m’accorder cette danse, je vous prie ?
Surprise mais ravie Arthémise accepta avec plaisir.
C’est ainsi, que les deux jeunes gens se dirigèrent bras dessous bras dessus vers la piste de danse.
Tout en dansant, Arthémise apprit que son cavalier venait de Blois, qu’il avait à peine 20 ans et qu’en plus, il était Duc…Lui aussi…


- Au moins, j’aurai du choix murmura-t-elle entre ses dents.
Suite à çà, beaucoup de danse se succédèrent à la première avec différents cavaliers. C’est bien simple, tout le monde se l’arrachait presque. Mais personne n’était aussi beau, aussi intelligent ou aussi bon danseur qu’Olivier de Normandie, qu’elle dévorait des yeux.

Lasse d’avoir autant dansé et ayant perdu son nouvel amour, Arthémise se dirigea vers un des nombreux balcons qui donnaient sur les Merveilleux Jardins de Versailles.
Elle s’avança jusqu’à la balustrade et admira les fontaines ainsi que le Clair de Lune.
Se croyant seule, Arthémise soupira et dit à voix haute :


J’aimerai tant être une Reine mais je me contenterai d’être la Maîtresse du Duc de Beaufort.

Soudain, des voix jaillirent. Paniquée à l’idée que ses paroles aient été entendues la jeune fille se fit le plus discrète possible.
Heureusement pour elle, ce n’était qu’un couple, enfin du moins elle le croyait, en train de se courtiser.
La jeune fille aurait très bien pu les laisser en paix mais son désir d’être connue et reconnue prit le dessus, aussi s’avança-t-elle de quelques pas et s’éclaircit discrètement la gorge.


- J’espère ne point vous déranger en venant me joindre à vous.

Puis, elle s’installa juste à coté d’Adélaïde qu’elle ne connaissait pas.

- Je crains Madame, que nous ne nous soyons jamais présentées. Je suis Arthémise de Morsnille, Vicomtesse de Morsnille. A qui ai-je l’honneur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Jeu 12 Avr - 20:22

Il l'emmena sur un balcon d'où l'on pouvait voir le ciel étoilé. Bien que l'on puisse voir les étoiles tous les soirs, ce soir là elle paraissait magnifique, différentes.
Elle les contempla quelques instants et revint à l'homme à côté d'elle.

Il se moqua gentiment d'elle ce qui eu pour effet d'augmenter le rouge de ses joues.
Il était herboriste. Métier très honorable quand on savait en quoi il consistait. Bien que des gens le rapprochait plus de la sorcellerie d'après ses dires.

-Voila un métier bien passionnant que vous faîtes Mr.

Bien que la partie sur les femmes ne lui aie guère plut, elle ne dit rien et se contenta de sourire.

-Apparemment vous connaissez beaucoup de gens de cette Cours.

A peine 2 minutes s'étaient écoulées qu'une jeune femme aussi richement vêtu que ses atours à elle étaient simple arriva.
En fait, elle dérangeait un peu et son air supérieur amena une mine de dégoût qu'elle du refouler.

-Vous ne nous dérangez pas Mme.

Son nom. Elle commençait à se lasser de le donner à chaque personne venant converser avec elle depuis le début de la soirée. Elle s'inclina légèrement et gracieusement.

-Adélaïde de Rosille, comtesse de Rosille Mme et je vous présente Mr de Fronsaque; Herboriste du roi.

Elle désigna d'un geste simple de la main l'homme en face d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire de Fronsaque
Timide à la Cour
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge:
Dans son coeur: Mais a qui appartiendra t il?

MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Jeu 12 Avr - 21:44

L'herboriste s'inclina devant la dame, puisqu'il était debout à coté de ses deux demoiselles assisent. Il sourit en voyant la jeune femme bien que son air hautain le derangea un peu. Bien qu'Adelaïde est dit qu'elle ne dérangeait pas, Gregoire aurait pourtant aimé pouvoir parler avec la jeune Mademoiselle de Rossille sans etre interompu... Mais bon il devrait s'avoué contant puisqu'il disposait maintenant de deux jeunes femmes devant lui.

Gregoire aurai aimée qu'Adelaïde ne dise pas son métier, car la Vicomtesse était le genre de femme a se trouver des plus belles et qui n'aurai aucun scrupule à se servir des plantes pour faire tomber un homme amoureux d'elle...
Affichant un sourire ses lèvres, Gregoire dit alors en gentil homme:


"-je suis enchanté de faire votre connaissance Vicomtesse... "

Bien qu'en ralité il ne le soit pas réelement, comme il n'était qu'un petit bourgeois, il se devait de fondre en compliments et en formule de politesse pour ne pas etre mis à la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Sam 14 Avr - 15:07

Être Roi demande une forme physique beaucoup plus poussée que ce que l'on devait s'imaginer à la Cour. En effet, il est une certaine partie de la population, surement même toute la population, qui devait penser qu'entre chaque réception, Louis était dans ses appartements à faire je ne sais quelle occupation reposante. Qu'il aurait été bon pour le jeune monarque de pouvoir avoir autant de temps libre, malheureusement la réalité était toute autre. Entre chaques réceptions il se devait de d'assister aux divers conseil des minitres dans le but de continuer l'éducation que son parrain avait commencé à lui inculquer... Autant dire qu'il n'était pas souvent disponible...
Son parrain... Voilà bien le seul lien le racrochant à sa dulciné. C'était grace à lui que Marie et Louis avait eu l'occasion de ce rencontrer et ainsi de tomber profondément amoureux l'un de l'autre lors de cette fameuse après midi dans la Roseraie Royale... Jamais Louis n'oublierais l'instant où son regard avait croisé celui de sa dame aux yeux émeraudes, comme il se plasait à la nommer. Cet instant magique où ses mains avaient recontré la peau de pêche recouvrant les épaules nues de Marie, sa Marie... Alors qu'il était dans un carosse le menant à la réception d'appartement d'une certaine Mme de Morsnille, il se mit à penser à sa belle. Serait-elle là ce soir ? Il l'esperait de tout coeur...

Perdu dans ses pensées, le monarque ne se rendit pas même compte que l'on venait de frapper à sa porte. Il ne put donc répondre sur le champs... A peine quelques instant plus tard, on refrappa. Cette fois Louis l'avait très bien entendu, il n'avait cependant aucune envie de laisser quelqu'un pénetrer dans cette chambre, il voulait être seul avec ses pensées, seul avec Marie... Malheureusement, il ne put retarder le moment indéfiniment, ainsi, au bout d'une ou deux minutes il lança un "oui " d'une voix clair, forte et intéligible.
Ce n'est pas ce qu'il vit qui le surpris, mais plutôt qui il vit, en effet, depuis le début de son règne, Louis était habitué à ce que ce soit toujours le même valet qui vienne lui annoncer la ou les personnes demandant audience. Hors, cette fois si, je ne sais pour quelles raisons, le valet avait changé, il n'avait plus devant les yeux un homme petit et grasouillé mais au contraire grand et d'une minceur extrême. Ce dernier était visiblement débutant, cela se remarqué au premier coup d'oeil, bien que novice, il connaissait les gestes à faire ou à ne pas faire devant un Roi. C'est ainsi qu'après avoir franchit les grandes portes en bois de la chambre de sa majesté, il s'inclina aussi bas que les convenances le voulait tout en disant


- Les habilleurs de sa Majesté sont arrivés...

- Très bien, faites les entrer.

- Oui Sire.

Le jeune homme se releva et disparus dans l'endroit d'où il venait. A peines quelques secondes plus tard, une poigné hommes franchirent la porte à leurs tour, il s'agissait des habilleurs du Roi. Ces dernier n'avaient pour seule tâche que d'aider le Souverain regnant à se vêtir convenablement. Ainsi chaqu'un s'affaira à sa tâche, l'un devant choisir ce qu'il serait convenable que porte Louis, l'autre remettait en état la perruque du souverain, l'autre choisissait les chaussures alant avec la tenue choisit par le premier.... Autant vous dire qu'ils n'étaient pas peu dans cette pièce plutôt spacieuse...
C'est ainsi qu'environ une heure plus tard, Louis fut prés à se rendre à cette réception d'appartements. Il portait alors un ensemble royale de couleur bleue, la couleur de Paris... Orné d'or, ce vêtement mettait le souverain sous son plus beau jour. Tout était parfait et pour dire vrai, le jeune Louis n'éttait pas mécontent de son allure, il se trouvait même plutôt beau.

C'est donc ainsi vêtu qu'il franchit les portes de ses appartements et une fois n'est pas coutume, il se rendrait à cette réception seul, sans dame à son bras. Il aurait aimé demander à Marie de l'accompagner, mais il estima que la sortie à l'opéra avait déjà bien chambouler la jeune femme, il se devait donc de lui laisser le temps de ce remettre de cela. Après avoir traversé tout Versailles, il atteignit enfin les salons du château, c'est en effet ici que la Vicomtesse avait décidé de donner sa réception.
Tandis qu'il avançait tranquillement vers les salons, un jeune serviteur fut chargé de courir prévenir l'orchestre que sa Majesté était sur le point de parvenir. Heureux de la mission que l'on venait de lui assigner, le garçon prit ses jambes à son coup et se faufilla jusqu'au salon en question. Une fois à l'intérieur, il se dirigea directement vers le chef d'orchestre, autant avertir la source directement c'était-il dit


- On m'envoit vous prévenir que sa Majesté est sur le point de parvenir au Salon.

- Très bien, je vous remercie.


Sans même prendre le soin de saluer cet homme il parti retrouver le cortège Royale qui avançait encore au travers du Château. Etrangement, le chemin lui parut beaucoup plus court qu'au départ. Sa Majesté avait-elle avançée si vite ? Il semblerait que oui, pourtant le garçon n'avait pas l'impression que sa Majesté était une de ces personnes qui avait le don pour marcher vite en permanence, alors deux option s'offraient à lui
1/ Le Roi était préssé d'arriver à cette reception
2/ Il avait mis beaucoup plus de temps qu'il ne l'aurait pensé...
Enfin, quelque soit la bonne solution il se devait d'avertir que l'orchestre serait prés lors de l'arrivé du Roi.

Et en effet, lorsque les valets de la soirée ouvrirent les portes, les musiciens cesserent de jouer la musique habituelle pour commencer celle avertissant de l'arrivé de Roi de France lui même. C'est donc dans la musique que Louis franchit les portes...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Sam 14 Avr - 21:43

- C’est un grand plaisir de vous rencontrer Mademoiselle dit-elle en regardant Adélaïde puis elle examina Grégoire de Fronsaque du coin de l’œil et lui fit un signe de tête, montrant ainsi sa supériorité vis à vis de lui.
En effet, Madame de Morsnille n’avait jamais comprit les Nobles qui entretenaient des amitiés voire des passions avec des gens de niveau social plus bas que les leur.
D’ailleurs, elle haussa un sourcil. Cela lui paraissait très étrange de voir une jeune Comtesse au bras d’un herboriste, même si celui-ci était l’herboriste du Roi.
Peut être que la jeune de Rosille était victime d’un chantage ? Ou pire, peut être comploté-t-elle contre la plus grande puissance de France, à savoir le Roi, lui-même ?

Arthémise se promit de ne pas quitter la belle des yeux, après tout, elle avait l’air d’une de ses filles qui tombaient facilement amoureuses de n’importe qui.
Elle cherchait un moyen d’engager la conversation et ne trouva pas grand chose.


- Monsieur de Fronsaque, auriez vous l’amabilité de me dire quelles sont les plantes à la mode cette année ? J’ai, en effet, l’intention de faire pousser quelques cerisiers de Chine dans mon potager, pensez-vous que cela soit une bonne idée ?

Heureusement pour elle, Arthémise avait étudié le théâtre dans sa jeunesse et avait un don d’actrice. D’ailleurs, elle venait de l’employer car bien que son potager lui était cher à ses yeux, à cause des certains rosiers offerts lors d’une histoire charnelle entre elle et un Marquis, jamais elle n’aurais écouté les conseils d’un herboriste connu depuis seulement quelques instants.

Quelques instants plus tard, ayant eu une réponse à ses questions, la jeune fille se tourna vers Adélaïde et lui demanda :


- Je ne vous ai jamais aperçue à la Cour auparavant. Venez-vous d’arriver?

Un magnifique sourire, qui laissa découvrir ses dents d’un blanc éclatant, illumina son visage, afin de montrer à Adélaïde que bien que celle-ci était Comtesse, Arthémise avait la beauté pour elle et plus d’un regard se détournait sur son passage.

Mademoiselle de Rosille répondit à Arthémise de façon courtoise et digne d’une Comtesse, la jeune fille remontait dans son estime. Cependant, rien n’était gagné.


- J’ai appris qu’il y avait différents passages secrets dans Versailles, en avez trouvés quelques-uns ? J’avoue que je n’en ai jamais découvert un et pourtant, je suis à la Cour depuis deux ans. C’est à croire qu’ils se cachent de moi, pour rester secret.

A peine sa phrase fini qu’elle pouffa de rire quelques secondes, afin de détendre l’atmosphère, mais cela n’eut guère l’air de marcher.
Au contraire, un long silence s’installa entre les trois protagonistes.

La Vicomtesse, détestant le silence, ouvrit la bouche et bien que dés le départ, elle snoba plus ou moins Grégoire de Fronsaque, elle s’adressa quand même à celui-ci.


- Mais que faites vous, au juste, Monsieur l’herboriste ? Passez vous toutes vos journées dans les jardins de Versailles à planter diverses variétés de fleurs, selon l’humeur de sa majesté ? Ou avez vous d’autres occupations ?

Hélas, ou plutôt heureusement pour le principal concerné, l’orchestre entamait la musique Royale.
Sans perdre une seconde, Arthémise se leva de son fauteuil et regarda Adélaïde.


- Etant nouvelle à la Cour, vous n’avez sûrement pas eu souvent l’occasion d’apercevoir le Roi en personne. Venez donc, c’est un moment inoubliable.

Sans attendre la réponse de la damoiselle, Arthémise mit son bras en dessous du sien et l’emmena avec elle.
La jeune fille se retourna juste sur le seuil de la porte pour saluer l’herboriste du Roi.


- Bonne Soirée, Cher ami.

Puis elle entraîna Adélaïde, qui ne savait que faire, pour se débarrasser de cette mêle tout.
Jouant des coudes, Arthémise réussit à arriver au premier rang, toujours accompagnée de la Comtesse.
Soudain, la jeune fille aperçut son bel Olivier qui semblait s’ennuyer à mourir, à force de parler politique avec des messieurs forts bien habillés.


- Je pris de m’excuser chère Comtesse, mais je vois un de mes amis, qui semble s’ennuyer à mourir. Il est donc de mon devoir d’aller lui porter secours.

Et sans attendre l’avis d’Adélaïde, Arthémise s’était fondu dans la foule pour aller chercher son futur amant, du moins elle l’espérait.

- Je vous prie de m’excuser messieurs, mais je dois vous enlever ce cher Comte. Nous avons, en effet, à traiter affaires.

Les différents nobles acquiescèrent et laissèrent partir Olivier et Arthémise, bras dessous bras dessus.
Les tourtereaux allèrent se mettre au premier rang afin d’avoir une bonne vue sur le Roi mais ils se placèrent vers le milieu de la pièce puisque Louis XIV avait l’habitude de s’arrêter à cette hauteur.

Après une attente, qui sembla durer une éternité, le Roi Soleil entra enfin dans le Salon.
Chaque Noble lui faisait sa plus belle révérence, afin d’avoir ses grâces voire même ses faveurs.
Quand il arriva au niveau de la jeune Vicomtesse, celle-ci lui fit sa plus belle révérence et son visage se fendit d’un divin sourire.


« Quel homme »pensa-t-elle.
Même si, Arthémise ne l’aurai jamais avouer, la jeune fille aurait donner toute sa fortune pour danser avec le Roi, alors imaginez ce qu’elle aurait pu faire rien que pour passer une après midi avec Louis Dieudonné.

Soudain, elle se sentit défaillir. En effet, il lui avait semblé que Le Roi Louis XIV s’était tourné vers elle et lui avait sourit. M’enfin peut être avait-elle rêver ?


Dernière édition par le Dim 15 Avr - 0:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Sam 14 Avr - 22:46

La jeune fille n'apprécia pas du tout le regard supérieur donner à Mr de Fronsaque. Elle était de ces nobles qui entretenaient des amitiés voire des passions avec des gens de niveau social plus bas que les leur.
De plus le ton aussi courtois soit-il montrait toute l'arrogance dont Mme de Morsnille était capable.
Cependant, malgré tout ce qui lui déplaisait chez cette femme, elle lui répondit le plus aimablement possible.


-Oui, je viens d'arriver cela ne fait même pas 1 mois que je suis ici.

L'envie, un peu plus tard, de lever les yeux au ciel lui prit mais elle n'en fit rien. Cela aurait été très mal vu. Pouffer de rire ne pourrait en rien détendre l'atmosphère. Cette même atmosphère était plombée parce qu'elle était arrivée et depuis ce moment elle ne cessait de parler ce qui agaçait grandement Adélaïde.
Elle lui répondit tout de même par pure politesse.

-Non je n'ai encore jamais trouvé le moindre passage secret mais j’espère que cela ne tardera pas.

Les notes de la musique royale commencèrent et sans qu'elle comprenne ce qui lui arrivait, elle se retrouva emporter par une comtesse de Morsnille tout exciter. Elle lança un regard à Grégoire pour lui demander de l'aide mais elle fut aussitôt happée par la foule de courtisans et de nobles qui attendaient l'arriver du roi.
Quand Arthémise lui affirma presque qu'elle n'avait jamais vu le roi elle sourit.

- Si, j'ai déjà vu le roi. Dont plusieurs fois en priver ou pour des balades. Nous sommes un peu amis.

Peu après la "sangsue" la lâcha et elle poussa un soupir de soulagement.
*Enfin! Ce n'est pas trop tôt!!* pensa-t-elle. Elle était sur le point d'exploser.

Elle était au tout devant de la haie d'honneur que faisaient les courtisans pour le roi. Autant rester ici. Elle pourrait le saluer. Quand il passa à sa hauteur elle s'inclina comme tous les autres et lui fit un immense sourire, heureuse de le revoir. Apparemment cela n'avait pas échappé à Arthémise qui se trouvait en face d'elle et ce n'était pas très bon pour elle d'ailleurs. Arthémise devait être l'une des plus grandes commères de Versailles.
Revenir en haut Aller en bas
Gregoire de Fronsaque
Timide à la Cour
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 25/03/2007

Feuille de personnage
Âge:
Dans son coeur: Mais a qui appartiendra t il?

MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Dim 15 Avr - 11:21

Alors que la Vicomtesse ne s'arretait plus de parler, elle posait maintes questions à la fois, sans en attendre la moindre réponse... Plus Gregoire la détaillait sans rien dire, plus il la trouvait imbu d'elle meme, bien trop pompeuse également...

Bien qu'aimant les femmes plus que tout sur cette tres après les plantes, Gregoire se dit que si un jour il ne restait plus qu'elle et lui, jamais il ne s'abesserait à la servir ou encore à la courtiser... Il aimait les femmes simple, presque fragile, qui donne envie de les protéger...
Il répondit tout de meme à la question qui lui était adressé sur les plantes dont la jeune femme voulait horné son jardin, lui déconseillant de planter ce genre d'arbre en ce moment, il ne sopporterait pas les chaleurs si les plants étaient encore jeune... Malgré ce qu'il venait de dire, il eut la net impression que la Vicomtesse n'en ferait qu'à se tete et qu'elle se fichait des conseils d'un pauvre petit bourgeois aux services du Roi...


Alors qu'elle venait de nouveau de lui adresser la parole, les mots qui sortaient de sa bouche semblant lui couter à chaques secondes, la musique qui annonçait le Roi résonna à l'interieur de la salle de bal... Enfin il allait pouvoir continuer à parler avec la jeune Adelaïde sans etre interompu... Mais contrairement à ce qu'il pensait, jamais il ne pourrait poursuivre leurs conversations naissante.
La Victomtesse avait entrainé Melle de Rosille avec elle, pour aller saluer sa majesté...

Gregoire resta donc seul sur le balcon, il poussa un soupire, en regardant tout ces gens qui se pressait pour aller admirer le Roi... Cet homme que toutes femme ici convoitaient, et que tous homme enviaient...
Bien qu'il travaille pour lui Gregoire n'avait eut la chance de ne rencontrer qu'une seule fois sa majesté en personne, alors que ce dernier était en grande conversation avec Marie Mancini...

Les danse reprire et Gregoire se détourna pour admirer les jadrins de sa crations, brillants de milles feu sous la lune pâle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Dim 15 Avr - 15:49

L'habitude entraine la routine qui elle même entraine l'ennuie... C'est ainsi que l'on peut définir les entrées de Louis dans les différentes receptions auxquelles il assitaient quotidiennement. Toujours la même musique, la même entrée, les même regards tournés vers lui, les même sourires lorsqu'il avançait parmis la haie d'honneur qui d'ailleur était toujours la même...
Ainsi, Louis avancait, plus droit que jamais, le regard parmi la foule, il cherchait désesperement des yeux celle qui saurait comment faire naitre un sourir sur ses lèvres, celle qui comptait plus que tout aujourd'hui à son coeur... Celle qui influencera sa manière d'être mais aussi de gouverner, celle qui lui donnera l'envie d'Être à la hauteur ( XD ), de devenir un grand Roi. Celle qui le fera rayonner et ainsi devenir le Roi Soleil que tout le monde connait.

La première dame qu'il vu en entrant dans la haie d'honneur fut Adelaïde. L'air de rien, cela soulagea grandement le souverain de trouver parmis cette foule un visage familier et amical. C'est pourquoi, tout en s'avançant vers le début de la haie d'honneur où elle avait trouvée place, Louis lui adressa un sourrir se voulant franc. Aussi, lorsqu'il arriva devant la jeune femme, cette dernière s'inclina devant lui comme les convenances le lui exigeait. Puis, toujours en souriant, Louis fit à baise main à cette jeune femme et lui dit


- Melle de Rosile, je suis bien aise de trouver un visage familier parmis cette foule...

Puis, il continua d'avançer dans cette haie d'honneur, chaque personne, homme ou femme, s'inclinait devant lui. Louis savait trés bien que n'importe qu'elle femme de cette assemblé aurait propablement tout donné pour avoir la chance de danser avec lui ou encore d'être tout simplement à son bras... Et pourtant, lui n'avait d'yeux que pour une seule femme... Qui malheureusement pour lui, n'était pas là. Ne pas savoir si elle viendrait rendait le coeur du souverain lourd, beaucoup plus lourd que ce que l'on pouvait imaginer...
Mais tandis qu'il avançait, le monarque remarqua le regard d'une femme, vous allez me dire que toutes les dames de la Cour avait le regard braqué sur lui alors pourquoi verait-il celui la plutot qu'un autre ? Et bien tout simplement parce qu'il se faisant plus persistant que les autres, plus lourd et plus opréssant aussi. Alors, pour ne pas paraître impolie à cette femme qui avait sans doute déjà remarqué que Louis l'avait regardé, il lui adressa un sourir. Mais juste un sourir, rien de plus...


Hs : Désolé pas trés inspirée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   Dim 6 Mai - 23:19

Un bon sourire amical voilà ce qu'elle reçut en retour et bien qu'elle ne s'y attende pas le roi lui fit un baise main. Elle était encore plus mal partit, personne n'avait épargné Marie de tous ces commérages alors qu'elle n'avait fait que converser avec le roi alors pour elle cela risquait d'être pire mais après tout ne dit-on pas qu'il n'y a que la vérité qui blesse?
Et cela n'était pas la vérité, elle n'avait donc pas à s'en faire.

-Je suis aussi très heureuse de vous revoir... Sire.

Elle avait hésité sur le Sire, elle aurait aimé l'appeler Louis comme le faisait de temps en temps Marie mais elle ne pouvait ce le permettre, cela n'aurait pas été correct.
Elle se rattrapa bien vite. Elle ne devait pas penser ça, appelé le roi Louis ça ne se faisait pas mais alors pas du tout.

Voyant le trouble du roi quand il balaya la foule des yeux elle compris qu'il cherchait quelqu’un en particulier et elle devina bien vite qui cela était. Marie, tout simplement.

-Ne vous inquiétez pas je suis sur qu'elle viendra lui murmura-t-elle avant qu'il ne s'éloigne.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première soirée d'appartement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première soirée d'appartement.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)
» Fin de Soirée improvisée Sophie /Virginie
» 2eme soirée "So glam" [ ouvert a tous ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps du Roi ~ Une Légende :: Le Château de Versailles :: Versailles, Premier Étage :: Les Salons du Château :: Salon de Mars-
Sauter vers: