AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dure journée au cuisine

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Adrien Perceval
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 29
Humeur : Un homme du peuple
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Dim 29 Avr - 20:57

C'est étrange de penser que même si deux personnes ne se ressemblent pas du tout, elles peuvent s'entendre et surtout ce comprendre. Ainsi, Adrien savait pertinement qu'il n'avait pas le même caractère que la jeune femme sur certains points, et pourtant, il ne pouvait nier la comprendre. Cette demoiselle devait avoir vécue beaucoup de chose traumatisante dans son enfance pour en venir à ce point d'aversion du sexe opposé. " Chassez le naturel et il revient au galop", voilà un proverbe à la mode à l'époque et qui, bien qu'étant proverbe, était tout à fait vrai. Aussi, le naturel curieux d'Adrien n'avait de cesse que d'avoir envie de demander à Lina pourquoi elle était comme ça, ce qu'on lui avait fait pour qu'elle déteste les hommes à ce point là. Mais d'un autre côté il ne voulait pas brusquer la demoiselle, si elle voulait s'ouvrir à lui il était préférable qu'elle le fasse d'elle même. De plus, si elle en venait à ce point là, cela prouverait au moins à Adrien que sa patience n'était pas veine puisqu'il aura reussi à gagner la confiance de Lina.

Aussi la demoiselle avait-elle le visage tourné de façon à ce qu'Adrien ne put le voir. Lui cependant, ne détournait pas le regard d'elle, il était certain qu'elle sentait qu'il avait encore les yeux rivés sur elle et peut être que cela l'aiderait à comprendre qu'il n'était pas enemie, qu'il ne lui voulait pas de mal, bien au contraire. Tout ce qu'il voulait c'était l'aider à reprendre confiance en la gente masculine, en elle et surtout en la vie. Bien qu'elle ne s'en rendit pas encore compte, cette vie était sans aucun doute le plus beau des présents qu'on ne lui ai jamais fait car elle lui permettait d'exister, de laisser une trace d'elle comme on grave ses initiales sur le tronc d'un arbre, au travers de ses enfants et de l'amour qu'elle leur portera. Car, aussi étrange que cela puisse vous paraître, Adrien était certain que Lina avait un besoin d'aimer et d'être aimer énorme. Elle devait avoir en elle de l'amour à revendre ça il en était certain.
Comme je vous l'ai dit précedemment, Adrien se doutait bien qu'il avait du arriver quelque chose de grave dans l'enfance de Lina pour qu'elle réagisse de la sorte, aussi, la réponse qu'elle lui donna ne l'étonna aucunement, on peut même dire qu'il s'y attendait. Que pouvait-il lui répondre ? Il y avait certainement quelque chose qu'elle aurait aimé entendre, mais quoi ? Que faire ? Partir et la laisser ici ou rester et la consoler ? A choisir, notre bon samaritain opta pour la seconde, bien sur, il ne la prit pas dans ses bras, cela aurait été un comportement idiot et pas adapté à la jeune femme. Non, il préfera tenter de lui dire quelque chose... Mais quoi ?


- Ecoute Lina, je ne prétend pas connaître ton enfance, mais ce qui est sûr c'est que tu as vécue quelque chose de térible. Je me doute que la seule envie que tu as en ce moment c'est que je parte pour que tu puisses être enfin tranquille, mais pour être franc avec toi, je n'ai aucune envie de partir...

Je ne saurais vous dire si la jeune femme était quelque peu sensible à ce qu'il était en train de lui dire. Une chose est sur, lui avait du mal à contenir ses émotions, oh bien sur il ne pleurait pas ! Il en était même loin, mais sa voix... sa voix exprimée une certaine tendresse, un certaine douceur que l'on n'avait pas forcément coutûme de lui connaître et ça Lina devait le sentir.
Mais il ne faisait pas partie de ces personnes ayant honte de pleurer ou de montrer leurs faiblesses devant les autres. Il pensait que c'était une forme de lacheté que de vouloir faire croire que l'on est plus fort que tout le monde. Aussi, il continua avec toujours la même émotion dans la voix


- Je ne sais pas ce que tu as subbit certes, mais une chose est sûr, je ne t'abandonerais pas. Je ne te laisserais pas seule une fois de plus...

Bon bien sur il ne s'attendais pas à ce qu'elle réponde à ce qu'il venait de lui dire, à dire vrai cela lui était même complètement égal du moment qu'elle l'avait entendu et compris... La respiration et le coeur lourd, Adrien laissa le silence s'intaller une fois de plus entre eux. L'atmosphère plutôt lugubre qu'il reigner dans cette partie du Château le rendait encore plus pesant pour le jeune homme. Il fallait trouver quelque chose à dire et vite sinon... Je préfère n'en dire rien. Cependant, tandis qu'il cherchait quoi dire, ce fut Lina qui brisa ce silence la première. Cherchait-elle à l'évincer malgrès ce qu'il venait de lui dire ? Il n'en savait rien, mais lui ayant promis de ne pas la laisser tomber il répondit d'une voix ferme.

- Ils peuvent bien me chercher je n'en ai que faire, le plus important pour le moment c'est toi...

Attention, ce " pour le moment " ne voulait en aucun cas dire que lorsque cette "crise" serait finie elle ne compterais plus pour lui ! Au contraire, voir quelqu'un dans ses mauvaises passes de fait que renforçer l'attachement qu'on lui porte. Il est donc préfèrable de dire qu'il s'agit plutôt d'un abus de langage qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Lina Saurel
Vénéré Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 29
Citation du moment : A Versailles en train de travailler.
Humeur : Une fille qui se cherche ...
Date d'inscription : 21/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Qui pourrait bien vous faire soupirer ?

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Dim 29 Avr - 22:33

Pourquoi Adrien venait lui parler de son enfance, c'était bien la seule à laquelle il n'aurait pas du toucher. Il faisait comme si il pouvait la comprendre alors qu'il n'en n'était rien, d'ailleurs si elle en était arrivée la c'était bien parce qu'un homme avait, au départ, doux et attentioné envers sa mère. Le problème c'est qu'elle n'avait pas envit de parler de ce qui c'était passé à Adrien dans son enfance car pour elle cela aurait été comme avoué au monde entier l'origine de ses faiblesses. Mais d'un autre côté, elle pouvait très bien se retourner en lui disant tout, en s'énervant et en lui criant dessus. En lui disant que c'était à cause des hommes comme lui qu'elle était malheureuse, que sa mère avait été malheureuse et que son enfance avait été gâchée. Mais s'énerver signifiait à cet instant ce remettre à pleurer et il n'en n'était pas question. Lina avait décidé qu'elle s'énerverait un autre jour.

"Tu ne pourrais pas comprendre"

Ses mots avaient été accompagnés d'un petit geste agacé de la main, comme pour montrer qu'elle ne voulait pas parler de cela. Bien évidemment elle n'avait fait que donner à Adrien la réponse passe partout qui ne satisfait jamais personne et qui fait que cette même personne qui vous écoute ne vous lache plus car elle veut connaître la vérité. Mais elle espérait qu'Adrien en aurait assez appris sur elle pour décider d'en rester la.

Mais les paroles d'Adrien avaient de quoi la troubler. Pourquoi ne voulait-il pas la laisser seule, pourquoi ne voulait-il pas l'abandonner ? Ca n'était pas normal, ce garçon n'était pas normal, c'était en tout cas ce qu'en avait déduit Lina. Elle se contentait donc de l'écouter, le visage toujours détourné pour que celui ci ne puisse y lire son imcomprehension et ses doutes.

Mais alors que le silence c'étaitune nouvelle fois installer et qu'elle avait demandé d'une manière assez détournée à Adrien de partir, celui ci lui avait répondu qu'il voulait rester avec elle. C'était en tout cas ce qu'elle avait compris.
S'en était trop pour la jeune fille, elle ne pouvait comprendre et supporter tous les mots que lui adressaient le jeune homme. A vrai dire elle en avait plus peur que autre chose. Alors presque avec colère, et dans un mouvement désespérée, elle plaqua ses deux mains sur ses oreilles comme pour ne plus l'entendre et avec colère elle lui répondit


"Arrête de dire ça ! Pourquoi tu dit ces choses, pourquoi tu me ments !

Lina en était venu à secouer frénétiquement la tête, et sans qu'elle puisse les retenir ses larmes s'était remise à couler ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien Perceval
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 29
Humeur : Un homme du peuple
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Dim 29 Avr - 22:47

Pourquoi ne pourrait-il pas comprendre ? Après tout il ne pensais pas être plus bete qu'un autre ou qu'elle ! Alors pourquoi elle pouvait comprendre et pas lui ? Parce que cela l'avait touché elle et pas lui ? Cette réponse était un peu trop facile et je dois l'avouer, quelque peu agacante. Cependant, comme il se l'était promis, Adrien ne s'énerva pas contre elle. Bien au contraire il resta garda le même calme qu'au début...

- Pour juger si je pourrais ou pas comprendre, il faudrais que tu m'explique ce qui t'es arrivé. Mais je ne te le demande pas Lina, je ne veux pas que tu le fasses si tu n'en a pas envie et je sens que c'est le cas...

Il ne fallait pas être devin pour voir que la jeune femme ne voulait pas parler de cet épisode là de sa vie, c'est pour cela qu'il en chercha pas à en savoir plus. Il était sur qu'un temps viendrait où il saurait toute la vérité sur cette fille a qui il avait déjà donné toute son amitié... Tandis qu'il venait de finir de répondre à sa dernière remarque concernant le fait qu'il serait préférable pour lui de retourner en cuisine, Lina se mit à secouer sa tête tout en se bouchant les oreilles. Elle avait l'air d'une enfant capricieuse en faisant cela, malheureusement pour elle, le mal dont elle souffrait était bien plus grave qu'un simple caprice.
Aussi, lorsqu'elle commença à faire cela, Adrien l'attrapa par les poigner et la stoppa dans son élan. Tout en tenant ses main à hauteur des yeux de la jeune femme il ajouta sur un ton qui se voulait convainquant


- Je ne te ments pas Lina ! Je te ne laisserais pas tomber ! Tu peux avoir confiance en moi ...

Les deux jeunes gens étaient maintenant les yeux dans les yeux, leurs visages étaient si prés l'un de l'autre que Adrien n'avait aucun mal à sentir le souffle chaud de Lina sur son visage. Les larmes coulaient à flot sur le visage de la jeune femme, à ce moment là il réalisa que peu de gens devaient l'avoir vu dans cet état là... Il n'en fut pas moins fièr d'avoir reussi à surmonter les premier obstacles qu'elle avait mis devant elle...
Peut être le plus gros du travail était-il fait... Qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Lina Saurel
Vénéré Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 29
Citation du moment : A Versailles en train de travailler.
Humeur : Une fille qui se cherche ...
Date d'inscription : 21/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Qui pourrait bien vous faire soupirer ?

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Lun 30 Avr - 17:55

Malgré tout ce que l'on pouvait penser à cause de son âge, Lina n'était rien d'autre qu'une enfant capricieuse. Chez certains enfants, le fait de vivre des évènements traumatisants comme la mort de la l'un de leur parents les aidaient à murir plus vite et à affronter dès leur plus jeune âge les choses rudes de la vie. Pour Lina cela avait été un peu le contraire car la révélation de sa mère et par la suite sa mort n'avait fait qu'accentuer son desespoir et au lieu de murir et de grandir mentalement elle s'était enfermée sur elle même.

Bien qu'ayant 17 ans, Lina avait en réalité le comportement d'une enfant de 10 ans, et Adrien venait tout juste de le remarquer. Sous ses airs froids elle essayait de masquer sa fragilité et ses faiblesses qu'elle n'avait pas réussit à surmonter dans sa jeunesse. Mais si Adrien pensait que l'empêcher de bouger en lui attrapant solidement les poignets allait l'empêcher de continuer il se trompait ... Comme je le disais plus haut Lina avait tout d'une enfant capricieuse et elle agissait maintenant comme une enfant qui refuse la réponse contraire de ses parents, qui se dit qu'elle a forcément raison et que pour la peine elle ne fera rien de ce que ceux ci pourront lui demander par la suite.

Pour confirmer cela, alors que le visage d'Adrien était maintenant en face du sien avec un regard ferme, Lina ferma les yeux. Peut-être se disait-elle que si elle faisait cela qu'elle r'ouvrait les yeux elle se réveillerait en sursaut dans son lit, couverte de sueur pour se rendre compte que tout ça n'était qu'un horrible cauchemard. Mais la pression qu'exercait le jeune homme sur ses poignets se faisait toujours sentir ce qui ne faisait que rappeler à Lina que tout ceci était malheureusement pour elle bien réel.


"Comment je peut avoir confiance en toi, je ne te connais même pas ! Tu arrives dans ma vie comme si on était ami depuis toujours. Je ne sais rien de toi !"

En parlant, Lina avait gardé les yeux fermés, car pour elle c'était beaucoup plus facile de laisser ainsi ses craintes s'exprimer devant Adrien, même si le ton employé laissait plutôt penser à de la colère.
Mais elle n'avait pas la force ni même l'envie de se défendre. Ses bras étaient contractés par le fait de sentir Adrien la toucher, mais elle n'avait pas envit de récupérer ses mains par la force.

En fait elle avait peur: elle se retrouvait collée contre le mur avec Adrien qui la tenait fermement pour l'empêcher de bouger encore violemment. Mais les yeux fermés, assise ainsi, elle revoyait sa mère lorsqu'elle avait du être chassée du château de son maître qui avait dit l'aimer. Bien sur Adrien n'était pas dur avec elle, il ne lui faisait même pas mal, pourtant elle avait peur ... peur de tout ce qu'Adrien représentait et qu'elle avait essayer de combattre pendant toute sa vie.
Alors que des larmes perlaient toujours à travers ses yeux clos elle lui demanda d'une voix faible et suppliante.


"Lache moi ... s'il te plait"

Lina avait envie de retrouver l'usage exclusif de ses bras pour pouvoir se rassurer toute seule. Mais la force lui manquait elle avait juste besoin que Adrien les lui rendent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien Perceval
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 29
Humeur : Un homme du peuple
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Mer 2 Mai - 22:11

Les femmes sont pleines de ressources, Adrien avait matière à le constater tous les jours que Dieu fait ! Alors qu'il pensait avoir gagné un partie de la gueurre contre Lina en l'empêchant de bouger par une simple pression sur ses poignés, voilà que la jeune fille c'était mis en tête de fermer les yeux !! Qu'espérait-elle en agissant ainsi ? Qu'il la laisse tranquile ? C'était mal le connaître ! Peut être voulait-elle tout simplement tenter d'échapper aux paroles du jeune homme... Mais bon, il ne se tairait pas pour autant !
Elle voulait agir en enfant ? Très bien, Adrien agirait en parent ! Enfin, léger les parents quand même. Il ne voulait pas se faire moralisateur, mais juste l'inciter à réflechir à ce qu'ils pourraient construire ensemble ! Je ne parle pas forcément d'une relation "'amour" mais plutôt d'une amitié sincère bassée sur la confiance mutuelle.


- Je ne te connais pas non plus Lina ! Et pourtant je te fais confiance ! Je ne saurais pas t'expliquer pourquoi mais je sais que je peux compter sur toi ...

Tandis que le jeune homme restait de face, la jeune femme elle laissa enfin les larmes si longtemps retenue couler sur son visage. La voir ainsi agir en enfant n'exaspéré pas Adrien, au contraire cela l'attendrissait plus qu'autre chose. Plus il la voyait ainsi plus il avait envie de lui redonner le goût de la vie qu'on lui avait oté, injustement il en était certain. Pour la première fois depuis le début de leur recontre, Adrien n'avait pas penssée aux conséquences que pourrait avoir le fait qu'il la tienne ainsi. En effet, si vous avez bonne mémoire vous n'avez sans doute pas oubliez qu'il n'avait pas retenue la main de la jeune femme dans la basine d'eau froide de peur de la voir réagir violement. Et bien là, il en était tout autrement...

- Très bien...

Comme elle le lui avait demandé, il lacha son emprise et laissa ainsi ses poignés libres de leurs mouvements. Alors qu'il reculait pour se réadosser au mur, il vit que Lina elle avait toujours les yeux clos... Il lui fallait sans doute un certain temps pour se remettre de ses émotions, c'était compréhensible d'ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Lina Saurel
Vénéré Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 29
Citation du moment : A Versailles en train de travailler.
Humeur : Une fille qui se cherche ...
Date d'inscription : 21/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Qui pourrait bien vous faire soupirer ?

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Ven 4 Mai - 22:39

Si Adrien avait pu entendre son coeur, il l'aurait entendu battre très très vite. A vrai dire il battait tellement vite que le bruit qu'il faisait ressemblait plus à un bruit sourd qu'à un battement. D'ailleurs ce bruit bourdonnait dans sa tête et elle trouvait cela très désagrable. Elle n'avait pas vraiment l'habitude de sentir son coeur s'emballer et elle ne voulait qu'une chose que tout redevienne comme avant.

Ce même garçon qu'elle ne connaissait que très peu venait de lui dire qu'il lui faisait confiance et qu'il disait qu'il pouvait compter sur elle. Comment pouvait-il dire ces choses ? Lina avait fait en sorte depuis des années de ne rien devoir à personne et de ne rien donner à personne pour que ceux ci ne lui soient pas non plus redevable par la suite. A vrai dire si jamais Adrien avait besoin d'aide un jour elle ne se voyait pas lui venir en aide. Qu'avait-il fait de concret pour elle ? .....
Bon d'accord plein de chose en très peu de temps et pourtant elle n'avait jamais rien demandé. Voila ce qui la mettait en colère, elle avait l'impression d'être redevable envers Adrien sans jamais l'avoir voulu.

Mais gentiment, sans plus bouger Lina attendit qu'Adrien la relache, elle voulait être à nouveau maîtresse d'elle même. Et cela fut vite fait, car Adrien, sans la contrarier la lacha pour se rassoir à nouveau à côté d'elle.


"Comment peut tu être sur de ça ? J'ai toujours fait en sorte de ne rien devoir à personne alors pourquoi cela changerait avec toi ?"

Lina avait parlé les yeux fermés et ces paroles avaient été dur. Mais c'est bien ce qu'il lui fallait pour se rassurer elle même, plus que pour effrayer Adrien car elle savait déja que c'était une cause perdue d'avance.

Puis elle laissa le silence s'installer de nouveau. Elle n'avait envie que d'une chose c'était de sentir son lit, peu confortable certes, mais son lit comme même sous elle pour s'endormir. Lina pensait que de cette manière ses soucis s'envoleraient, mais elle n'avait pas la force d'y aller. Pour se faire elle aurait besoin d'aide ou bien rester suffisament assise par terre pour reprendre des forces, mais comme cela elle risquait de tomber sur un garde qui la prendrait pour une feignante et il la renverrait vitre fait au travail.
Donc par conséquent si elle voulait avoir la chance d'être tranquille il lui faudrait l'aide de quelqu'un présent ... donc Adrien !

Lina laissa donc tomber un peu son masque, enfin pas totalement et rouvrit les yeux, toujours gonflés.


"... merci."

Merci pour quoi .... Et bien tout simplement pour lui avoir laché les mains, ne pas avoir continuer à lui faire peur (même si Adrien n'avait pas du voir son geste de cette façon), et puis de l'avoir aider même si elle avait été trèèès désagréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien Perceval
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 29
Humeur : Un homme du peuple
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Sam 5 Mai - 22:47

Si le coeur de Lina battait très vite, celui d'Adrien était tel un canon. Chaque battement produisait un bruit quelque peu semblable au boulet lorsqu'il est ejecté de l'arme ! La pression qu'il exercait sur la poitrine elle aussi été grosse, on eu dit qu'il avait triplé de volume et qu'il n'avait à présent plus assez de place... Lui non plus n'avait pas l'habitude de ressentir pareille chose, c'était d'ailleur très étrange pour le jeune homme...
Cette jeune femme qui, au premier abord, ne lui avait inspiré aucun sentiment d'amitié, était en train, petit à petit, de gagner son coeur. Oh bien sur, il n'était pas amoureux d'elle pour le moment non, ce qu'il ressentais pouvait être qualifié d'amitié trés forte... Du moins c'est ce que pensais le jeune homme. Nous sommes tout de même en droit de se poser des questions n'est ce pas ? Comment une amitié peut-elle se créer en si peut de temps ?

Tandis qu'il se réappuyé contre le mur qui l'avait soutenu à peine quelques minutes plus tôt, il constata avec étonement que Lina gardait malgré tout les yeux fermés... C'est étrange ce besoin de fuir les choses qu'elle pouvait avoir... Enfin... Ah ! Mais elle lui répond, et plutot calmement en plus ! C'est déjà un bon point pour lui je pense non ?


- Ce n'est pas parce que quelqu'un te fait confiance que tu lui dois quelque chose Lina...

Ainsi, elle pensait que tous les hommes étaient des créatures intéressé ? Le monde serait bien triste et moche si tel était le cas... Remarque, peu être que certain étaient comme cela, mais Adrien en faisait pas parti de ces hommes gagnant la confiance des femmes dans l'unique but de profiter d'elles, de leur vertu ou de leur argent et parfois même des deux... Non, Adrien lui aimait les femmes pour ce qu'elles étaient, pour la douceur de leur peau, pour la forme de leur corps qu'il ne connaissait pas encore, pour leur parfum... Enfin, pour toutes ces choses qui font que ce sexe est complémentaire de celui que l'on nommait " sexe fort"...

- De rien...

Dans tout ce qu'il avait dit, jamais le jeune homme n'avait tourné la tête vers elle. Après l'avoir ainsi vu de prés, après avoir pénétré son intimité, il voulait lui laisser le temps de se remettre de ses émotions. Cela faisait longtemps qu'elle ne devait pas avoir vecu pareil moment, il était donc normal de mettre une certaine distance entre eux deux. Enfin, pas trop quand même, sinon ce serait s'avouer vaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Lina Saurel
Vénéré Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 73
Age : 29
Citation du moment : A Versailles en train de travailler.
Humeur : Une fille qui se cherche ...
Date d'inscription : 21/03/2007

Feuille de personnage
Âge: 18 ans
Dans son coeur: Qui pourrait bien vous faire soupirer ?

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Sam 5 Mai - 23:33

Lina ne savait plus trop où elle en était. Elle avait finit par se persuader que tous les hommes étaient des hypocrites et des profiteurs mais les paroles d'Adrien étaient belle à entendre, elles donnaient envit de faire confiance. Mais le problème c'était bien cela, avec l'exemple de sa mère qui avait entendu des belles paroles qui avaient fait confiance et par la suite s'était retrouvée blessée.
Une petite voix au fond d'elle lui disait d'oublier ce que sa mère avait vécu, qu'elle n'était pas sa mère et que par conséquent sa vie ne serait pas la même. Cette petite voix lui disait de prendre son envol, de faire ses propres choix et d'essayer ...
Mais l'inconnu fait peur et après avoir passé plus de cinq fermé sur elle même il était dur pour Lina d'imaginer vivre autrement.


"Oui, mais si cette personne à confiance en moi, elle attend de moi certaines choses ..."

Lina était à présent comme une enfant cherchant des repères en posant des questions aux personnes autour d'elle. Elle essayait de comprendre, et elle voulait comprendre. Mais l'apprentissage de ces choses n'est pas censé se faire lorsqu'on à 17 ans, et il était donc difficile pour Lina de renverser ses préjugés.

Pour se remettre de toutes ses émotions et pouvoir tirer les choses au clair il fallait qu'elle se repose. Lina se remit donc tout doucement debout, en s'aidant du mur derrière son dos pour se relever. Il était quelque peu injuste de planter Adrien la tout seul, après tout ce qu'il venait de faire pour la calmer mais elle avait pourtant besoin d'être seule pour réfléchir. Lorsqu'elle fut debout, mais toujours adossé au mur elle s'adressa au garçon:


"Il faut que je retourne dans le dortoir. Je suis fatiguée j'ai besoin de me reposer ..."

Voila encore une nouveauté dans la vie de Lina: elle se mettait à dire aux autres ce qu'elle allait faire. D'habitude elle vivait sa vie et son mot d'ordre était un peu chacun pour soi et Dieu pour tous. Mais elle savait que la petite voix dans sa tête aurait réussit à la faire culpabiliser si elle était parti sans un mot.

Et quand je dit que Lina était fatiguée c'était un euphémisme, car elle était plus affaiblit qur fatiguée. Son corps n'avait jamais eu à subir autant de pression et déja contre le mur elle sentait ses jambes flagoller. Alors quand elle se décolla du mur, elle fit un pas, deux pas et puis tomba ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrien Perceval
Timide à la Cour
avatar

Féminin
Nombre de messages : 29
Age : 29
Humeur : Un homme du peuple
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: i   Ven 9 Nov - 15:39

Peut valait-il mieux ne pas chercher à retenir un peu plus Lina pour aujourd'hui ?! Bien que le jeune homme éprouve le besoin de la connaître encore un peu plus il décida de la laisser partir mais aussi de ne pas répondre à sa dernière remarque. Une question était constemment présente à son esprit depuis leurs entrevue dans les couloirs, qu'était-il arrivé à cette jeune femme pour qu'elle plus confiance en les autres mais surtout plus confiance en elle même ?! Parce que même si elle refusait de l'admettre, Adrien lui était persuadé que le manque de confiance en elle était à la base de tout..
Ainsi il l'observa se justifier et se relever. La pauvre était exténuée, elle avait du mal à tenir sur ses jambes et cela se voyait. Aussi, par peur qu'il ne lui arrive quelque chose, Adrien se releva en même temps qu'elle mais ne bougea pas du mur. Il voulais juste être là si quelque chose devait se passer. L'attente ne fut d'ailleurs pas longue, en effet, à peine Lina vait-elle fait deux pas qu'elle vacilla pour finalement s'éffondrer à terre. Heureusement pour elle, Adrien avait les réflexes rapides, ainsi il la ratrappa avant que sa tête ne heurte le sol. Etait-elle encore consciente ? Il n'en avait aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fbi-fr.net
Louis XIV
Inestimable Modo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 524
Age : 29
Citation du moment : Aime la vérité mais pardonne à l'erreur..
Date d'inscription : 21/02/2007

Feuille de personnage
Âge: 20 ans
Dans son coeur: Melle Mancini

MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   Mar 26 Fév - 12:50

Sujet clos

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bonesaddicted.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dure journée au cuisine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dure journée au cuisine
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» » Après une dure journée de travail - PV EVAN
» Un peu de réconfort aprés une dure journée [Equipe Tsukimi]
» Après une dure journée... [Sum & Chris]
» Le Sceau des Âmes
» après une dure journée [ pv greg]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Temps du Roi ~ Une Légende :: Le Château de Versailles :: Versailles, Rez-de-Chaussée :: Les Cuisines-
Sauter vers: